Des Canadiens français ont participé à la Guerre de Sécession (1861-1865)

Selon Jean Lamarre, professeur au Collège militaire royal de Kingston, entre 10 000 et 15 000 Canadiens français  auraient participé à la Guerre de Sécession, aux côtés des Nordistes. Il a consacré un livre à ce sujet, Les Canadiens français et la Guerre de Sécession, publié en 2006 par VLB Editeur.

Membres du sixième régiment d’infanterie du Maine après la bataille de Fredericksburg (11-15 déc. 1862). photographe: Mathew Brady, circa 1863 / U.S. National Archives. Parmi les Canadiens français dans les régiments du Maine, on retrouve les noms d’Eli St-Julien et Charles St-Martin (30th Inf), Oliver Veilleux (31th Inf) et Napoléon Trudeau (10th Inf).

En annexe, on retrouve une liste d’environ 1000 soldats canadiens-français ou de parents canadiens-français dont on trouve les dossiers dans les National Archives and Records Administration, Washington. Y sont indiqués, lorsque disponible,  l’âge, le lieu d’origine, le lieu et la date d’enrôlement du soldat tout comme le nom et le numéro du régiment auquel chaque soldat a été assigné.

Membres du deuxième régiment d’infanterie du Rhode Island. Plusieurs Canadiens français ont combattu dans ce régiment. Source. Library of Congress. On aussi combattu dans ce régiment:  Joseph Canno, Louis Dussault ou Dusso, John Girard ou Jerard et  Martin Lavin.

Ainsi, j’ai appris que cinq Lapointe ont participé à la Guerre de Sécession. Il s’agit de Andrew (décédé le 20 août 1862), John, Octavus, Lewis et Joseph.

Membres du deuxième régiment d’infanterie du Rhode Island. Plusieurs Canadiens français ont combattu dans ce régiment. Source. Library of Congress

Le livre de Jean Lamarre fournit plusieurs détails à propos de Lewis Lapointe (voir p. 60). Âgé de 33 ans, né à Saint-Martin (Beauce?), il a été enrôlé le 21 août 1863 à Portland, Maine. Il a été assigné au troisième régiment d’infanterie du Maine. Il était substitut (contre rémunération, il prenait la place d’un conscrit). Il a été traduit en cour martiale pour désertion. Reconnu non-coupable de désertion, il a par contre été puni pour s’être absenté sans autorisation. Il a payé son amende, puis est retourné à son régiment. Il  serait intéressant de savoir ce qui lui est arrivé après la guerre.

Peut-être avez-vous parmi vos ancêtres quelqu’un qui a combattu durant la Guerre de Sécession?

Vous pouvez lire un extrait du livre de Jean Lamarre ici.

John Charles Frémont. Items commémoratifs. Cornell University Collection of Political Americana, Cornell University Library. Petit-fils d’un marchand établi à Québec, il a été nommé par Lincoln à la tête des armées nordistes de mai à nov. 1861.


Billets reliés:

Base de données: Soldats de la Première Guerre mondiale – CEC (BAC)

Les Franco-Américains au 19e et au 20e siècle: témoignages (première partie)

Journaux francophones en ligne hors-Québec 19/20e siècle Canada/États-Unis

Les Canadiens français de Lowell, Massachusetts

Life: images du 19e et 20e siècle

Pierre-Georges Roy, la passion des archives du Québec (1870-1953)

Québec après les bombardements de 1759 par Richard Short

About these ads
Cette entrée, publiée dans Histoire des francophones hors Québec, Livres à découvrir, catégorie histoire, est taguée , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

4 réponses à Des Canadiens français ont participé à la Guerre de Sécession (1861-1865)

  1. Ping : Tweets that mention Des Canadiens français ont participé à la Guerre de Sécession (1861-1865) | Patrimoine, Histoire et multimédia -- Topsy.com

  2. Allie dit :

    Un très intéressant billet! Je vais tenter de mettre la main sur ce volume de Jean Lamarre, ça m’intéresse! Merci!

  3. Ping : Fragments de l’histoire des francophones au Minnesota (19-20e siècle) | Patrimoine, Histoire et multimédia

  4. Ping : Allez lire l’article de Vicky… « Nos ancêtres

Les commentaires sont fermés.