Le passage de la comète de Halley et les journaux de Sherbrooke, Québec et Montréal [19 mai 1910]

Poursuivons avec le thème des objets volants identifiés amorcé avec le précédent billet.

Le 19 mai 1910 était attendu un visiteur de marque. Pas un premier ministre, un écrivain connu ou une célèbre cantatrice, mais bien la reine des comètes, la comète de Halley. Sa dernière apparition remontait à 1835. Autant dire qu’il s’agit d’une comète que l’on ne voit qu’une fois dans sa vie. Comment les journaux de Sherbrooke, Montréal et Québec ont-il parlé de ce phénomène astronomique?

Dans le Progrès de l’Est de Sherbrooke du 17 mai, une publicité propose aux lecteurs de se préparer à l’arrivée de la comète. Nul doute que plusieurs ont suivi ce sage conseil…

Le Progrès de l'est, 17 mai 1910

L’Action sociale de Québec précise qu’il s’agit du plus important sujet de conversation en ville. Pour voir la comète, on conseille d’aller sur la terrasse Dufferin. On déplore par contre de voir sur la terrasse, tard la nuit, des dames espérant voir la fameuse comète (au foyer, les dames! les hommes, pas de problème!). Dans la livraison du lendemain, L’Action sociale nous rassure:

La comète est venue et la comète s’en va et la terre ne s’en porte pas plus mal ni mieux qu’auparavant. Il n’y a pas eu de collision – il pouvait assez difficilement se produire une collision entre la terre et cette comète, vu que des millions de lieues les séparaient l’une de l’autre- et maintenant que la comète s’éloigne de nous, il n’y a plus raison de redouter les catastrophes que sa rencontre avec la terre aurait pu produire si cette rencontre pouvait avoir lieu. La Patrie, 19 mai 1910.

Le Canada tient lui aussi à rassurer ses lecteurs, "l’astre chevelu" ne causera aucun dommage. Le journal publie plusieurs dépêches en provenance de New York, Détroit, Cambridge, Chicago et Paris présentant les témoignages de professeurs et des astronomes sur le phénomène.  Les Américains voyaient cette comète comme étant une curiosité alors que  pour certains étrangers, "non-américanisés", on tient à le préciser, c’est la fin du monde qui s’annonce!

Le Montreal Daily Witness préfère traiter du sujet de façon sensationnaliste. On laisse planer le doute…On l’a échappé belle!

Montreal Daily Witness, 24 mai 1910

Le Quebec chronicle parle peu de la comète, mais soulignons cette publicité du magasin Paquet parue le 19 mai 1910.

Quebec Chronicle, 19 mai 1910

Le Patrie publie le 18 mai en une plusieurs articles sur la comète. Le 19, elle souligne à grands traits l’inexactitude des prédictions des scientifiques, qui avaient annoncé la comète pour le 18. La Patrie avait annoncé que la comète serait visible le lendemain (elle avait raison). Elle en a profité pour se moquer joyeusement des scientifiques grâce à quelques caricatures.

La Patrie, 19 mai 1910

En somme, la majorité des journaux du Canada français ont tenté de rassurer les gens en vulgarisant ce phénomène astronomique. On s’est fait par contre un malin plaisir de rapporter les réactions farfelues suscitées  à travers le monde par le passage de la comète de Halley.

La comète de Halley est revenue nous visiter en 1986.

Bibliographie

L’Action sociale, 18 mai  et 19 mai 1910.

Le Canada, 18 mai  et 19 mai 1910.

Montreal Daily Witness, 17 mai et 24 mai 1910.

La Patrie, 18 mai et 19 mai 1910.

Quebec Chronicle, 18 mai et 19 mai 1910

Billets reliés

Arrestation du Dr Crippen à Pointe-au-Père, auj. Rimouski [31 juillet 1910]

Une visite de Sherbrooke en 1910 en images

Le 1er août 1930, on a pu voir ceci dans le ciel [objet volant identifié]

400 ans de sciences au Québec

About these ads
Cette entrée, publiée dans Crimes et catastrophes, est taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

2 réponses à Le passage de la comète de Halley et les journaux de Sherbrooke, Québec et Montréal [19 mai 1910]

  1. Ping : Édition de fin de semaine « Nos ancêtres

  2. Ping : Bloguer ou ne pas bloguer » Cocktail d’eau

Les commentaires sont fermés.