La guerre à l’opium [Montréal, 1906]

Extrait de la Patrie, 11 août 1906

LA GUERRE A L’OPIUM

LEE CHU, ANCIEN INTERPRETE CHINOIS, ARRÊTÉ À SON DOMICILE

L’ancien interprète chinois officiel, Lee Chu, est de nouveau aux prises avec la justice. Accusé de conspiration par un de ses compatriotes, il se voit obligé de répondre à une autre accusation, celle de tenir une maison de désordre ou plus spécifiquement une fumerie d’opium, au No 37 de la rue St-Charles Borrommée. L’arrestation a eu lieu hier soir, par la police  du poste No. 4. Lorsque Lee Chu a été arrêté, il était en compagnie de deux blancs. Tous trois ont été conduits au poste de la rue Ontario.

Lee Chu est un personnage très en vu de la colonie chinoise de notre ville. Il fut pendant un temps le grand conseiller des Mongols. Chef du clan des Lee, il a beaucoup travaillé a propager le mouvement de réforme parmi ses compatriotes.

Depuis quelques temps,  Lee Chu a baissé dans la faveur de ses gens et son influence a baissé d’autant. Il est propriétaire d’un établissement d’articles chinois. Il semble être au courant de tout ce qui s’agite dans ce mystérieux coin que l’on appelle le  »Chinatown ».

Lee Chu comparaîtra à dix heures devant le recorder.

Billets reliés

Portraits de membres de la communauté asiatique au Québec 1850-1945

Des immigrants islandais au Canada (port de Québec, août 1876)

Qui sont les Home Children?

Grosse-île, station de quarantaine 1832-1937

About these ads
Ce contenu a été publié dans Crimes et catastrophes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La guerre à l’opium [Montréal, 1906]

  1. nuage1962 dit :

    aujourd’hui .. les drogues sont de plus dangereuses nous sommes loin de l’opium du temps
    la drogue crocodile que les sites d’injections sur la peau se désagrège jusqu’a l’os
    ou celle des sels de bain qui semble mêler avec l’alcool a pour effet de provoquer le cannibalisme …

Les commentaires sont fermés.