Des nouvelles de Grosse ile [16 juin 1847]

Lorsqu’on regarde les registres catholiques de Grosse Ile en date du 16 juin 1847, on a un aperçu des ravages du typhus et la diphtérie parmi les immigrants à cette station de quarantaine. Quelques noms: Judith Darcy, 52 ans, John Booth, 40 ans et Patrick Slattery, cinq mois ainsi que 44 anonymes. En tout, 47 personnes parmi les 5424 personnes cette année-là pour qui l’île sera la fin de leur périple.

Vue de la station de quarantaine de Grosse Isle, 1850, par Henri Delattre. Credit: Library and Archives Canada, Acc. No. 1983-121-1

Bien sûr, les journaux firent échos à cette tragédie. Voici un article du Canadien du 16 juin 1847 

NOUVELLES DE LA GROSSE ISLE – Nous apprenons avec regret que les affaires à la quarantaines [sic] loin de s’améliorer deviennent de jour en jour plus alarmantes. On nous a communiqué une lettre de la Grosse Isle par laquelle on apprend que 34 batiments y sont actuellement détenus. Les capitaines se plaignent que l’inspection de leurs navires ne se fait que lentement; qu’ils sont arrêtés sans nécessité à la quarantaine et que cet établissement ne peut point recevoir tous les malades qui restent ainsi à bord et mettent en danger le reste des passagers. Il y a, dit la même lettre, 1500 malades sur l’île et 1000 à bord des navires. Les révérends messieurs McGauran, McDevitt, McGurk, et Traham sont revenus de la quarantaine dangereusement malades. Une circulaire de Mgr l’archevêque a été adressée, nous dit-on, à tous membres du clergé qui ont une connaissance suffisante de la langue anglaise pour les avertir de se tenir prêts à descendre porter leurs secours aux malades de la Grosse Isle au premier appel. Le dévouement empressé du clergé catholique dans les circonstances actuelles fait le plus grand honneur à ce corps respectable et le rend le sujet des éloges mérités de toutes les classes de la population.

L’été 1847 allait être dramatique…

Billets reliés

Une petite touche d’Irlande au Québec (photos anciennes)

Peinture: Grosse-Ile vers 1838-1840 par Henry Hugh Manvers Percy

Grosse-île, station de quarantaine 1832-1937

L’épidémie de choléra de l’été 1832 à Québec

About these ads
Ce contenu a été publié dans Colonisation, immigration et urbanisation, Médecine, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.