Témoignage d’un canadien dans l’armée américaine [1864]

La Minerve, 10 octobre 1864

LES CANADIENS DANS L’ARMÉE AMÉRICAINE

Le dernier numéro du Défricheur contient une correspondance de M. Joseph Trudelle, qui occupe une position honorable dans l’armée fédérale. Nous extrayons les passages suivants de sa correspondance:

J’ai passé à travers les différentes batailles de la  »Wilderness, Spottsylvania, North Anna, Coldarbor, Bethesda Church, Petersburg. » Je sais, par une trop longue expérience de quelle manière on a versé le sang dans ces différentes Boucheries et je ne puis hésiter un seul instant à affirmer que, depuis le commencement de ma campagne, l’armée du Potomac a perdu au-delà de 150 000 hommes, tant tués que blessés et prisonniers. La Virginie était un séjour de délices, son sol est fertile et très productif: tout cela est converti en un immense cimetière. Bientôt on n’y pourra trouver un seul morceau de terrain qui ne soit arrosé du sang de nos soldats. Des milliers de jeunes Canadiens y ont versé le leur jusqu’à la dernière goutte. Ils le devaient comme moi au sol qu’a arrosé le sang de nos frères! Plaise à Dieu que tant de sang ne soit pas versé pour la mauvaise cause!!…. Il y avait dans la seule armée du Potomac au-delà de 30,000 soldats d’origine française: Je connais un régiment, 57ème de Massachusetts, dans lequel on comptait au-delà de 200 Canadiens. Ils sont tous disparus à l’exception de 2 ou 3: ce régiment même ne comptait plus, le 1er août dernier, que 17 soldats et un 2nd lieutenant. Il n’a pas même pu conserver son drapeau.

 »Permettez-moi ici, M. le Rédacteur, quelques observations à propos de mes pauvres compatriotes. Ma situation dans l’armée m’a mis en rapport avec plusieurs régiments, j’ai cherché surtout le contact de ceux où je croyais y rencontrer le plus de Canadiens. Eh bien! je le dis à la honte du peuple canadien, la nationalité y est très mal représentée, je pourrais dire qu’elle y est méconnaissable et même anéantie. J’aime ma nation, j’aime mon pays, et je suis forcé de dire que j’en ai eu honte dans es misérables représentants de l’armée du Potomac. On m’a mille fois jeté à la figure que ma nationalité était une excellente pâte à canon. Si l’on rapportait un déserteur, un lâche, on s’empressait de dire:  »C’est un de nos chers voisins du Nord, un Kanuck » On m’a rapporté que dans plusieurs endroits du New Hampshire et du Massachusetts, l’automne dernier, les officiers de recrutement payaient plus cher quand ils pouvaient capturer une recrue canadienne. Le Yankee prend plaisir à nous dire qu’habile à les servir à la maison, nous sommes encore au champ de bataille, d’excellents sujets pour les longs (les loin porteurs) Springfield des Johnnies. J’ai observé que l’ignorance la plus profonde et l’ivrognerie avaient seules, dans la plupart des cas, amené mes misérables compatriotes à prendre du service militaire aux États-Unis. »

Il y avait un Joseph Trudelle, musicien du 56e régiment, infanterie du Massachusetts.

Billets reliés

Louis Berthiaume (Lewis Barttrow) et la Guerre de Sécession

Des Canadiens français ont participé à la Guerre de Sécession (1861-1865)

Assassinat d’Abraham Lincoln: un des conspirateurs trouve refuge au Canada-Est (1865)

Photographies: Les Canadiens-français à New Bedford, Massachusetts et Manchester, New Hampshire, 1909-1912

About these ads

11 réflexions sur “ Témoignage d’un canadien dans l’armée américaine [1864] ”

  1. Je vais lire avec attention tous vos billets sur la Guerre de Sécession. J’ai trouvé un ancêtre d’une petite cousine qui s’est enrôlé dans le 2nd Vermont Infantry et qui a déserté,

  2. Encore moi…

    Il y avait dans la seule armée du Potomac au-delà de 30,000 soldats d’origine française: Je connais un régiment, 57ème de Massachusetts, dans lequel on comptait au-delà de 200 Canadiens. Ils sont tous disparus à l’exception de 2 ou 3: ce régiment même ne comptait plus, le 1er août dernier, que 17 soldats et un 2nd lieutenant. Il n’a pas même pu conserver son drapeau.

    Ça me fait comprendre encore plus pourquoi il a déserté après Gettysburg.

  3. Le régiment…

    56th Regiment Infantry

    Organized at Readville December 26, 1863, to February 24, 1864. Left State for Annapolis, Md., March 21; thence moved to Washington and Alexandria April 23. Attached to 1st Brigade, 1st Division, 9th Army Corps, Army of the Potomac, to September, 1864. 2nd Brigade, 2nd Division, 9th Army Corps, to July, 1865.

    SERVICE.–Campaign from the Rapidan to the James May 3-June 15, 1864. Battles of the Wilderness May 5-7; Spottsylvania May 8-12; Ny River May 10; Spottsylvania Court House May 12-21. Assault on the Salient May 12. North Anna River May 23-26. On line of the Pamunkey May 26-28. Totopotomoy May 28-31. Cold Harbor June 1-12. Bethesda Church June 1-3. Before Petersburg June 16-18. Siege of Petersburg June 16, 1864, to April 2, 1865. Mine Explosion, Petersburg, July 30, 1864. Weldon Railroad August 18-21. Poplar Springs Church or Peeble’s Farm September 29-October 2. Boydton Plank Road, Hatcher’s Run, October 27-28. At Fort Hays January 1 to April 1, 1865. Fort Stedman March 25. Appomattox Campaign March 28-April 9. Assault on and fall of Petersburg April 2, Occupation of Petersburg April 3. Pursuit of Lee April 3-9. March to Petersburg and City Point April 18-22, thence moved to Alexandria April 23-25. Grand Review May 23. Duty at Washington and Alexandria until July–. Mustered out July 12, 1865.

    Regiment lost during service 6 Officers and 120 Enlisted men killed and mortally wounded and 100 Enlisted men by disease. Total 226.

    Moi cette guerre-là je n’en reviens pas…

  4. Oh merci! ça colle avec les informations données par Joseph Trudelle, donc il était bel et bien membre du 56ème régiment d’infanterie.

    Cette guerre a été une véritable boucherie.

  5. Bonjour, J’ai toujours été fasciné par cet événement marquant de l’histoire américaine. Beaucoup de canadiens français ont participé dont les Tremblay (parfois écrit: tremble) De facto, vous pouvez consulter le site du ‘National Park Service’ qui vous permet de retracer les noms de certains de nos ancêtres canadien français qui ont combattus. Prenez note que bien des noms de famille ont été mal inscrits dans les registres pour des raisons évidentes, il vous faudra alors exercer vos talents de phonétique lors de vos recherches. Bonne recherche! http://www.nps.gov/civilwar/soldiers-and-sailors-database.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s