Guide de la police de la cité de Québec [1893]

En 1893, pour devenir policier à Québec,  il fallait remplir certaines conditions: avoir entre 20 et 30 ans, mesurer au moins 5 pieds 8 pouces, ne pas être atteint d’une infirmité ou d’une maladie chronique, savoir lire et écrire et comprendre l’anglais et le français.

Les obligations de chaque policier ainsi que les règlements qu’ils devaient faire respecter étaient consignés dans le Guide de la police de la cité de Québec.

Le guide recommande de ne pas procéder à une arrestation à vue des personnes qui font leurs besoins dans la rue (no 111) ou qui gardent un cochon vivant à l’intérieur d’une demeure  (no 112), mais plutôt de rédiger un rapport.  Par contre, le policier doit arrêter immédiatement les artisans du cirque qui se produisent sans permissions (no 144), les personnes jurant, blasphémant et incitant à la bataille dans les rues et places publiques (no 147),  celles errant sans raison valable à l’extérieur la nuit (no 149), celles fréquentant fréquemment des maisons de débauche no 150), celles se promenant masquées ou déguisées, de jour ou de nuit, dans la rue (no 163),  celles s’adonnant à la grossière indécence (no 165)  ainsi que celles exposant dans une rue, une plaie, ulcère, ou autre chose hideuse ou monstrueuse (no 182).

Le Guide de la police de la cité de Québec est en ligne à l’adresse suivante: http://www.archive.org/stream/cihm_94885#page/n5/mode/2up

Billets reliés

Emeute du 1er avril 1918 contre la conscription [Québec]

Portrait des abus et des irrégularités existant dans l’administration civique de Montréal [1909]

Un policier d’origine hongroise à Québec en 1887?

Qu’est-il arrivé à Thomas Davis? (Sherbrooke, 17 février 1884)

About these ads

4 réflexions sur “ Guide de la police de la cité de Québec [1893] ”

  1. Intéressant de constater à quel point les moeurs et coutumes ont changé. Et que dire de l’hygiène….Je reprend l’expression de « estherross » : « savoureux »

  2. Sait-on à quel moment ce guide fut modernisé? Je suis personnellement très intéressé par les méthodes policières à Québec dans les années 1920 et 1930.

    Merci pour cette trouvaille!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s