Quel est le secret de la longévité des gens de Kahnawake? [1824]

Le Canadien, 22 décembre 1824

LONGEVITÉ

Il est mort pendant les huit dernières années dans le village de Coganawaga, dix sauvages, dont chacun passait cent ans. Il n’y a que quelques jours encore que le Curé a enterré une femme de 106. Il vient encore une sauvage qui voit ses descendants de la cinquième génération; en d’autres mots, l’enfant voit encore sa mère, sa grand’mère, sa grande grand’mère et la mère de sa grande grand’mère. Il peut être digne de remarque, que la vie de ces gens est une singulière succession de nonchalance et de fatigue, et quatre-vingt-dix sur cent leur repas consistent en bled-d’Inde (maïs) cuit d’une manière particulière aux sauvages.

Billets reliés

21 autochtones morts de faim dans les bois [Lac-St-Jean, 1907]

Un étudiant iroquois admis à l’étude du droit [Trois-Rivières, 1886]

Un canot englouti par les glaces [Fleuve Saint-Laurent, 12 février 1839]

Décès de Jacob Fournier, âgé de… 134 ans? [Missouri, 1871]

About these ads
Cette entrée, publiée dans Personnages et événements à découvrir, est taguée , , . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s