Numérisation du patrimoine québécois

La Société des musées québécois (SMQ) et Bibliothèque et Archives nationales du Québec se penchent depuis trois ans sur la numérisation du patrimoine québécois.

Ainsi, musées, sociétés historiques et généalogiques, bibliothèques et centres d’archives ont répondu à un questionnaire qui visait à faire un bilan de la numérisation du patrimoine québécois et à évaluer les besoins et l’intérêt en cette matière.

Il en ressort que l’intérêt pour la numérisation du patrimoine québécois est là et qu’il reste beaucoup à faire. Le document États des lieux de la numérisation au Québec analysent les réponses de ce questionnaire. On peut télécharger un résumé du document ici.

Le rapport complet sera bientôt disponible sur le site internet de la BANQ et de la SMQ.

Un groupe de travail sera prochainement mis sur pied pour réfléchir à la constitution d’un réseau patrimonial numérique québécois.

Source: communiqué de la BANQ

Billets reliés:

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Éducation et lieux de transmission du savoir, Médias sociaux et histoire, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Numérisation du patrimoine québécois

  1. Effectivement, c’est un dossier à suivre! J’aimerais savoir quelles sont les attentes du milieu de la muséologie selon vous ? Il me semble que ce sera un premier partenariat du genre au Québec.

    J'aime

  2. tolkien2008 dit :

    Les attentes, selon le résumé d’États des lieux de la numérisation au Québec, semblent se situer au niveau des ressources humaines, du financement et de la formation. On mentionne que les institutions participantes au questionnaire veulent avoir accès à de l’expertise relativement au droit d’auteur; je suppose que les musées ont aussi fait cette demande.

    Les musées pourraient avoir accès à des conseils techniques concernant l’équipement à utiliser, la façon de numériser et la diffusion du résultat.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.