Malcolm Fraser, de soldat écossais à seigneur canadien 1733-1815

La Conquête de la Nouvelle-France par les Britanniques a amené plusieurs soldats de l’armée de sa Majesté à s’établir au Canada. Parmi ceux-ci, il y avait Malcolm Fraser, écossais d’origine. Le livre Malcolm Fraser, de soldat écossais à seigneur canadien 1733-1815 raconte sa vie depuis son arrivée au Canada en 1758 jusqu’à son décès, survenu en 1815.
malcolm_fraserL’auteur, Jean-Claude Massé, est professeur au département de mathématiques et de statistiques de l’Université Laval.

Fraser a eu une vie bien remplie. Il a participé à la prise de Louisbourg ainsi qu’aux bataille des Plaines d’Abraham et de Sainte-Foy. Il a aussi combattu les Américains lors de leur tentative d’invasion du Canada en 1775.

Malcolm Fraser a été juge de paix et capitaine de milice. Il a été seigneur de Mount Murray (Cap-à-l’aigle), Islet-du-Portage (Saint-André) et d’une partie de l’Ile d’Orléans (Sainte-Famille et Sainte-Jean).

On sent la passion de l’auteur, Jean-Claude Massé, pour les chiffres, tout au long de l’ouvrage. Il accorde une attention particulière à la manière dont Malcolm Fraser a géré ses finances (dettes, prêts, acquisitions). Fraser semble avoir été un gestionnaire avisé, soucieux de ne pas laisser des dettes en héritage.

Jean-Claude Massé se penche aussi sur la vie personnelle de Malcolm Fraser. Celui-ci n’a été marié qu’à une seule reprise (il a été veuf après peu de temps), mais il a vécu deux longs concubinages avec des Canadiennes-françaises, dont il a eu neuf enfants. De ses enfants, c’est Alexandre, employé de la Compagnie du Nord-Ouest, qui ressort du lot. Massé présente aussi le cercle d’amis de Fraser, surtout composé d’anglophones.

A noter: la ville de Rivière-du-Loup se nommait à l’origine Fraserville, en l’honneur d’Alexandre Fraser.

Ce livre nous permet d’en savoir plus sur la famille Fraser, qui a contribué au développement de l’Ile d’Orléans, de Charlevoix, du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches

Malcolm Fraser, de soldat écossais à seigneur canadien 1733-1815. Jean-Claude Massé, Septentrion, 2006, 356 pages.
Page dans le catalogue de Septentrion

Billets reliés:

4 réflexions sur “Malcolm Fraser, de soldat écossais à seigneur canadien 1733-1815

  1. Serge Fraser

    J’amerais savoir si ma famille et surtout mes ancêtres qui sont du lac St-Jean et peu nombreux…descendent de soldats écossais ou d’immigrants d’après la conquête.

    J’aime

  2. Bonjour monsieur Fraser,
    Le site Nos origines http://www.nosorigines.qc.ca peut peut-être répondre à votre question. Ce site permet de constituer son arbre généalogique.

    Je vous recommande aussi le livre Retracez vos ancêtres de Marcel Fournier aux Éditions de l’Homme. On y trouve des conseils concernant les recherches généalogiques.

    Vicky Lapointe

    J’aime

  3. Ping : 1759: Du sentier de la guerre aux plaines d’Abraham | Patrimoine, Histoire et multimédia

  4. Ping : Témoignage de liberté pour permettre à la veuve Alexis Gagné dit Bellavance de se remarier (1764) | Patrimoine, Histoire et multimédia

Les commentaires sont fermés.