Centre national des naufrages du Saint-Laurent: les épaves du fleuve

naufragesLe Centre national des naufrages du Saint-Laurent est situé à Baie-Trinité, entre Sept-Iles et Baie-Comeau. Il présente des expositions sur les naufrages qui ont eu lieu sur la côte nord du Saint-Laurent.

Le naufrage le plus célèbre est celui du Elizabeth and Mary (1690). On a retrouvé son épave en 1994; il s’agit de la plus vieille épave retrouvée au Québec. Ce navire a été un acteur de la bataille de Québec alors que les Britanniques, commandés par Sir William Phips ont tenté, sans succès, de prendre la ville.

Le site internet du centre présente des récits de ces naufrages. D’autres textes portent sur les causes des naufrages, les sauvetages et l’archéologie sous-marine. Il s’agit d’une belle occasion d’en savoir plus sur notre patrimoine maritime!

Adresse internet: http://www.centrenaufrages.ca

Références: Wikipédias (article Bataille de  Québec)
Inventaire des lieux de mémoire de la Nouvelle-France (article Épave et collection archéologique de l’Elizabeth and Mary)

Billets reliés:

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Sites internet en histoire, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Centre national des naufrages du Saint-Laurent: les épaves du fleuve

  1. luc leroux dit :

    IL y a longtemps, Mgr René Bélanger m’ a parlé d’ un bâteau à voile et à vapeur qui a coulé aux Escoumins. Connaissez-vous le nom de ce bâteau ? Merci.

    J'aime

  2. histoire_qc dit :

    Aux Escoumins, il y a le Bergeronnes Trader qui a fait naufrage en 1936 et le Dilvaag (c’était entre 1900 et 1950). il faudrait éventuellement consulter des livres sur l’histoire de la Côte-Nord pour savoir s’il y a eu d’autres bâteaux qui ont fait naufrage dans les environs.

    J'aime

  3. Victor Quinn dit :

    Il y a aussi la goélette Sainte-Adresse qui a coulé non loin de l’embouchure de la Rivière Petits-Escoumins avec sa cargaison (surtout de la bierre) vers le 9 décembre 1963…

    J'aime

  4. Samuel Côté mentionne cette goélette dans son livre  »Les naufrages du Québec au XXe siècle ». Il y a deux photos de la goélette quelques années avant le naufrage + une photo de l’épave qui émerge de l’eau, mais cette dernière photo est très petite.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.