Les musées, centres d’archives et sociétés d’histoire québécois présents sur Twitter et Facebook

Twitter, Facebook, Myspace et autres médias sociaux font partie du quotidien de plusieurs d’entre nous, internautes. Certaines institutions culturelles, mieux que d’autres, comprennent le potentiel de ces réseaux, que ce soit en matière d’échange d’informations, d’éducation, de réseautage et de marketing.

Ce billet va traiter de l’utilisation de Facebook et Twitter, deux médias sociaux, par les institutions culturelles du Québec, plus précisément les musées, centres d’archives et sociétés d’histoire.

Commençons donc par une brève présentation de l’utilisation des médias sociaux par le Musée de la civilisation de Québec et du Musée McCord.

Le Musée de la civilisation de Québec et le Musée McCord

Le Musée de la civilisation de Québec et le Musée McCord de Montréal  ont augmenté leur présence sur internet il y a quelques années. Expositions virtuelles, collections d’images en ligne, jeux: les sites internet de ces deux musées regorgent d’informations pour les passionnés d’histoire. Ces deux musées, par le biais de leur site internet et les médias sociaux, fournissent des informations complémentaires sur leurs collections. Elles font aussi la promotion de leurs activités. Par exemple, le Musée McCord présente l’exposition Irlandais O’Québec. Sur la page Flickr du musée, on retrouve des photographies reliées à cette exposition et sur son canal youtube, on peut visionner des vidéos sur l’histoire des Irlandais au Québec. On attire ainsi des visiteurs du Québec et hors-Québec.

Le Musée de la Civilisation est quant à lui présent sur Twitter et sur Facebook (voir adresses dans la liste plus bas).

Peu à peu, les musées, centres d’archives et sociétés d’histoire utilisent les médias sociaux.

Facebook et Twitter: qu’est-ce que l’on fait avec cela?

Twitter et Facebook permettent de faire la promotion des activités d’une institutions(expositions, événements spéciaux). Twitter permet aux employés de faire une veille informationnelle dans des domaines reliés au mandat de leur institution. Facebook et Twitter permettent de créer des liens avec d’autres institutions et d’autres professionnels.. Aussi, on peut se servir de ces médias sociaux pour présenter ses collections et interagir avec des internautes.

Attention! Il faut être prêt à consacrer un certain temps à l’appropriation de ces moyens de communications. Il faut aussi mettre à jour assez fréquemment ses pages. Quelqu’un qui ne poste qu’un message par mois sur Twitter n’auras pas beaucoup de  »suiveux ». Un réseau virtuel ne se crée pas en un jour! Il faut être patient et apprendre à communiquer efficacement.

Conclusion

Je crois que le véritable défi, avec l’utilisation des médias sociaux, c’est de créer un vrai dialogue entre les institutions et les internautes. Comment fait-on cela? Regardons du côté du web collaboratif…

Complément d’informations: Le web social et les musées, présentation de Ana-Laura Albaz, du Musée de la Civilisation de Québec http://www.slideshare.net/albaz/le-web-social-et-les-muses

Contient des exemples de web collaboratif (le public  »crée » du contenu) et de mise en valeur de collections muséales via les médias sociaux (wikipédia, Flickr, blogue, etc).

Billets reliés:

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Médias sociaux et histoire, Sites internet en histoire, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les musées, centres d’archives et sociétés d’histoire québécois présents sur Twitter et Facebook

  1. Merci du bilan, ça faisait un bout de temps que je me demandais comment les musées au Québec utilisaient le Web collaboratif.

    J’ai d’ailleurs fait un billet sur la question pour enrichir nos pratiques grâce à un « regard croisé »:
    http://bit.ly/FXy3p

    Un échange à suivre!

    J'aime

  2. Bonjour,

    Je voudrais vous faire connaissance d’une autre Société d’histoire qui a son page Facebook. Il s’agit de la Société d’art et d’Histoire de Beauport qui commence à expérimenter les avantages du web 2.0:
    http://www.facebook.com/#!/pages/Societe-dart-et-dhistoire-de-Beauport/167373672386

    Merci d’actualiser ce intéressant bilan et merci pour vos articles!

    J'aime

  3. CET intéressant! Je m’excuse!

    J'aime

  4. histoire_qc dit :

    Bonjour madame Fernandez-Ruiz! Bienvenue sur mon blogue. La Société d’art et d’histoire de Beauport est déjà dans ma liste pour la région 03. Capitale nationale.

    Vicky

    J'aime

Les commentaires sont fermés.