La légende du cheval noir de Trois-Pistoles

Les amateurs de bières québécoises connaissent probablement la Trois Pistoles, produite par la compagnie Unibroue. Sur l’étiquette (très jolie), on voit une église et un cheval noir sous fond de ciel orageux. A quoi cela fait-il référence?

Cette image s’inspire de la légende du Cheval noir de Trois-Pistoles, une légende qui raconte la construction de l’église Notre-Dame-Des-Neiges de Trois-Pistoles. Les mauvaises langues racontent que le Diable n’était pas loin…

Je vous laisse lire la légende ici, superbement illustrée par Alexandre Girard: http://www.trois-pistoles.net/legendes.php?id=1 (Cliquez sur le livre). Vous pouvez aussi lire quatre autres légendes qui font partie de l’imaginaire de la région des Basques.

Billets reliés:

——————————

Pour recevoir les mises à jour de ce blogue par courriel cliquez ici

Publicités

12 Replies to “La légende du cheval noir de Trois-Pistoles”

  1. Dans le volume de 1861 des Soirées Canadiennes, au sein du récit « Voyage autour de l’Isle d’Orléans », le docteur Larue fait mention d’une légende très similaire se déroulant à l’église St-Laurent de l’Ile d’Orléans.

    J'aime

  2. Il y aurait aussi un autre cheval noir selon Damase Potvin. Dans « Le St-Laurent et ses îles », il commence l’anecdote ainsi : »L’Île-aux-Grues, un peu plus tard, reçut la visite d’un être aussi mystérieux. C’était le « Cheval Noir », une belle bête, l’oeil en feu, les narines fumantes »…

    À croire que cette légende s’est implantée dans différentes paroisses…

    J'aime

  3. Je me souviens avoir lu quelque part un conte de Normandie où, si je me souviens bien, le cheval était tout blanc et aidait à construire une chapelle. Dans cette histoire, ce n’était pas le Diable mais les fées qui en étaient responsables…néanmoins la fin était similaire, si ma mémoire ne me joue pas des tours… je vais essayer de retrouver ce texte.

    J'aime

  4. En essayant de retrouver mon histoire normande, j’en ai retrouvé une autre : un cheval noir d’Alsace. Deux légendes sont décrites dans la Revue d’Alsace de 1851, publiée par la Fédération des sociétés d’histoire et d’archéologie d’Alsace. On peut consulter la revue ici : http://www.alsace-histoire.org/fr/revue-dalsace/ et les deux légendes de cheval noir sont à la page 554.
    Cependant, ces chevaux alsaciens n’aident pas à construire des églises. L’un d’eux tourmente les voyageurs, l’autre se rapproche plutôt du mythe du loup-garou.

    J'aime

  5. Et pour ce qui est du cheval noir de l’Islet, dont vous avez fait mention plus haut, l’une des références possible serait la revue « Le Canada Français », vol. 26, 1938, par la Société du Parler Français au Canada. Je n’ai pas trouvé la revue en ligne mais les extraits de Google Book permettent d’en avoir un aperçu:

    http://books.google.ca/books?id=uKAkAQAAIAAJ&q=cheval+noir+islet&dq=cheval+noir+islet&hl=fr&ei=X1DpTNazJoXOswaYyI26Cw&sa=X&oi=book_result&ct=result&redir_esc=y

    J'aime

  6. Immigrée française au Québec, je me suis un peu intéressée aux légendes de la Belle Province. Evidemment celle du cheval de Trois-Pistoles est arrivée, je ne sais plus comment, à mes oreilles et j’ai fait quelques recherches de mon côté. J’ai effectivement trouvé des histoires plus ou moins semblables un peu partout, notamment dans le Poitou, où le cheval serait blanc comme l’a évoqué S. Chartrand. Si vous voulez vous pouvez jeter un oeil à mon petit billet (http://www.ma-cavale-au-canada.com/2011/09/la-legende-du-cheval-noir-de-trois-pistoles/) et si vous avez d’autres choses à m’apprendre n’hésitez pas !

    Et sinon merci pour ce blog, c’est super intéressant pour quelqu’un qui cherche à palper l’histoire de son futur pays d’adoption !

    J'aime

Commentaires fermés