1.Ces gens qui ont marqué notre histoire: Marie Fitzbach

Au Québec et ailleurs, on nomme des routes, des rues, des bâtiments et des parcs en l’honneur de personnes qui ont marqué notre histoire. Cette série de billets a pour but de vous faire découvrir ces gens.

@ Musée Bon-Pasteur

Portrait de Mère Marie du Sacré-Cœur (Marie Fitzbach) @ Musée Bon-Pasteur

A Saint-Georges-de-Beauce, le centre culturel porte le nom de Marie-Fitzbach. Mais qui est Marie Fitzbach?

Biographie

Marie Fitzbach est née le 16 octobre 1806 à Saint-Vallier (Bellechasse). Elle est la fille de Charles Fitzbach, un mercenaire allemand et de Geneviève Nadeau, de Saint-Michel (Bellechasse).

On peut dire que sa vie a été marquée par la tragédie. Dès l’âge de deux ans, elle est orpheline de père. Sa mère se remarie, mais la famille vit pauvrement. Marie devient, à l’âge de 13 ans, domestique dans une famille de Québec. Son patron, François-Xavier Roy, devient veuf en 1827. Il demande la main de Marie, qui accepte de l’épouser, ce qui sera chose faite l’année suivante. Or, François-Xavier décède en 1831, laissant dans le deuil Marie et leurs trois filles. En 1840, Marie devient la servante du curé de Saint-Gervais, l’abbé Michel Dufresne, mais celui-ci décède en 1843. Pour ajouter au malheur, une de ses filles décède à l’âge de 14 ans.

A plusieurs reprises, avant et après son mariage, Marie Fitzbach tente d’entrer au noviciat, mais elle essuie plusieurs refus, probablement à cause de sa santé chancelante. Or, elle persiste et en 1856 son rêve se réalise enfin. Elle devient Mère Marie du Sacré-Cœur dans la communauté des Sœurs Servantes du Cœur Immaculé de Marie, refuge des pécheurs (appelé aujourd’hui Soeurs du Bon-Pasteur), une communauté dont elle est la fondatrice. Cette communauté se dévoue à l’éducation ainsi qu’à l’aide aux personnes en détresse depuis ce temps.

Marie-Fitzbach décède le 1er septembre 1885.

Quel est le lien entre Marie Fitzbach et Saint-Georges de Beauce?

Les Soeurs du Bon-Pasteur établissent un couvent à Saint-Georges en 1881. En 1912, elles dispensent le programme d’enseignement ménager aux jeunes femmes. La qualité de l’enseignement des Soeurs du Bon-Pasteur est reconnue et en 1939 l’Institut familial est fondé.

En 1967, les cégeps sont crées, ce qui entraîne en 1971 la fermeture de l’Institut familial, mais le couvent a toujours une vocation éducative. Il est devenu le centre culturel Marie-Fitzbach qui héberge la bibliothèque municipale de Saint-Georges, un centre d’art, la Société historique Sartigan et la Société généalogique de Beauce.


Références

Jacques Saint-Pierre. (Page consultée le 26 juillet 2009). Marie-Joseph Fitzbach, fondatrice des soeurs du Bon pasteur [en ligne] Adresse URL: http://web.archive.org/web/20121015173013/http://www.encyclobec.ca/main.php?docid=462

Couleurs du temps qui passe. (Page consultée le 26 juillet 2009). Marie-Josephte Fitzbach (Marie-Geneviève) Sœur Marie du Sacré-Cœur [n’est plus en ligne].

Angèle Gagnon (Page consultée le 26 juillet 2009) Les immigrants allemands. [en ligne] Adresse URL:

http://id.erudit.org/iderudit/11036ac

Jean Cournoyer. (Page consultée le 26 juillet 2009). Soeurs du Bon-Pasteur de Québec s.c.i.m. (communauté religieuse de soeurs) [en ligne]. http://www.memoireduquebec.com/

Laboratoire de géographie historique/CIEQ en collaboration avec l’INRS. (Page consultée le 26 juillet 2009). Le monde de l’éducation. [en ligne]. Adresse URL:

http://web.archive.org/web/20140130012535/http://www.encyclobec.ca/atlas_bea/D02/education.htm

Compléments

Musée du Bon-Pasteur. (Page consultée le 26 juillet). Marie-Josephte Fitzbach, fondatrice [n’est plus en ligne]

Soeurs du Bon-Pasteur de Québec. (Page consultée le 26 juillet). Soeurs du Bon-Pasteur de Québec. [en ligne]. Adresse URL: http://web.archive.org/web/20100414034006/http://www.soeursdubonpasteur.ca/oeuvre_educ.htm

On y retrouve un aperçu de leurs oeuvres éducatives, hier et aujourd’hui.

Billets reliés:

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Personnages et événements, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 1.Ces gens qui ont marqué notre histoire: Marie Fitzbach

  1. Carl Fitzbach (1736-1808) n’est pas un mercenaire de la Révolution américaine (1776-1783), puisque ce dernier est arrivé au pays par le bateau La reine des Anges en 1756. Il arrive au pays en tant que recrue de Fischer (Source : Liste Germanica, vol. 7, N° 45, réalisée par Claude Kaufholtz-Couture, président de l’Association des familles d’origine germanique du Québec, l’AFOGQ).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.