Art: Québec et ses environs (1830) par James Pattison Cockburn

Parmi les nombreux artistes qui ont immortalisé Québec, l’un des plus célèbres est James Pattison Cockburn. Voici brièvement sa biographie puis quelques-unes de ses oeuvres ayant pour thème Québec.

Biographie

Estampe | James Pattison Cockburn | M369

James Pattison Cockburn 1849. Crédits: Musée McCord

James Pattison Cockburn est né à New York, le 18 mars 1779. Son père fait partie de l’armée britannique. Il suit ses traces en devenant cadet à la Royal Artillery de Woolrich (Grande-Bretagne) en 1793. Dans l’armée, il sera tour à tour capitaine, colonel puis major général. Il sera aussi peintre topographe.

Cockburn a beaucoup voyagé. Il a combattu à Manille, Copenhague, Anvers… Il a visité la Suisse et l’Italie.

En 1838, il est nommé directeur du Royal Laboratory du Royal Arsenal de Woolwich. C’est dans cette ville qu’il décède le 18 mars 1847.

Québec

Cockburn est stationné à deux reprises au Canada. La première fois, c’est de novembre 1822 à juin 1823. Son deuxième séjour durera d’août 1826 à août 1832. C’est à Québec qu’il est basé, en tant que commandant de la Royal Artillery. Il est un artiste de talent. Il croque sur papier (aquarelle et sépia) différents aspects de Québec et ses environs.

Il a publié en 1831 Quebec and Its Environs; Being a Picturesque Guide to the Stranger.

Cockburn nous a laissé une mémoire visuelle inégalée pour la ville de Québec des années 1830. Les historiens de l’architecture, considérant surtout l’ampleur du phénomène, en ont maintes fois évoqué la pertinence et bien des écrits se sont prêtés au jeu des identifications.

Réf. La peinture au Québec 1820-1850. p. 224

et

L’œuvre de Cockburn (aquarelles, dessins et sépias) est d’une valeur documentaire inestimable pour l’histoire du Canada. L’artiste militaire s’intéresse particulièrement à la ville de Québec, son architecture, ses rues étroites et ses paysages pittoresques. Ses œuvres topographiques montrent un grand souci du détail et une exactitude dans la représentation du sujet.

(Réf)

Galerie

Estampe | La basse-ville de Québec, depuis le parapet de la haute-ville, 1833 | M22020

La basse-ville de Québec, depuis le parapet de la haute-ville, 1833 James Pattison Cockburn (1779-1847) 1833, 19e siècle 43.4 x 66.7 cm Achat de John L. Russell Reg’d M22020 © Musée McCord

Estampe | La chute Montmorency (avec Québec au loin) | M5522

La chute Montmorency (avec Québec au loin) James Pattison Cockburn (1779-1847) 1833, 19e siècle 43.1 x 66.7 cm Don de Mr. David Ross McCord M5522 © Musée McCord

Vue d’hiver sous la rue du Fort du Chateau St. Louis v.1830. Credits: Bibliothèque et Archives Canada

D’autres images sur le site du Musée McCord et Bibliothèque et Archives Canada.

Bibliographie

BELAND, Mario sous la dir. de. La peinture au Québec 1820-1850. Musée du Québec- Les Publications du Québec, Québec, 1991,608 pages.

Musée National des Beaux-Arts du Québec. [En ligne] James Pattison Cockburn [Page consultée le 4 avril 2010] Adresse URL: http://web.archive.org/web/20130512225639/http://www.mnba.qc.ca/contenu.aspx?page=1470

Billets reliés

Cybermuse: Musée des Beaux-Arts du Canada

Québec après les bombardements de 1759 par Richard Short

Analyser une image: conseils

Musée virtuel du Canada

Québec 1608-2008: chroniques de la Capitale

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Images historiques en ligne et archives, Sites internet en histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.