L’incendie de l’hospice Saint-Charles [Québec, 14 décembre 1927]

L’incendie

Le 14 décembre 1927, à 10h30, un incendie se déclencha rue Dorchester (auj. Pointe-aux-Lièvres), Québec, plus précisément à l’hospice Saint-Charles (ancien Hôpital de la Marine).  L’incendie fit plusieurs jeunes victimes.

L’ancien hôpital de la marine

Construit vers 1823-1824,  on soigna à l’hôpital de la marine jusqu’en 1888 les marins et les immigrants, dont ceux atteint du typhus en 1847. Ensuite, l’hospice devint un lieu d’accueil pour les orphelins et les enfants pauvres.

Photographie | Hôpital de la Marine, Québec, QC, 1865 | I-17326.1

Hôpital de la Marine, Québec, QC, 1865

En 1927, l’hospice était dirigé par les Soeurs du Bon Pasteur. Au moment de l’incendie, il y avait environ 400 pensionnaires: 371 enfants et 30 religieuses.

Le 14 décembre

L’abbé Garon, aumônier de l’institution, s’apprêtait à aller se coucher, quand il aperçu de la fumée dans sa chambre. Il alerta aussitôt les pompiers. Des civils, voyant les flammes, aidèrent à l’évacuation des enfants et des religieuses. Soeur St-Mathieu, infirmière,  sauta même du troisième étage dans un des filets tendus par les pompiers. L’incendie fit rage jusqu’à minuit.

Ce qu'il reste de l'hospice après le sinistre... Source: L'Action catholique du 15 décembre 1927

Ce qu’il reste de l’hospice après le sinistre… Source: L’Action catholique du 15 décembre 1927

Pendant plusieurs jours,  la confusion régna quant au nombre de victimes. Certains orphelins avaient trouvé refuge chez des voisins, d’autres dans l’édifice de la Rock City en face de l’hospice. Les survivants furent ensuite hébergés à l’asile du Bon Pasteur. Des avis parurent dans les journaux demandant aux gens de contacter la police s’ils hébergeaient un de ces enfants. Deux semaines après l’incendie, on cherchait encore certains des petits pensionnaires de l’hospice. (réf)Des souscriptions furent organisées pour que les religieuses et leurs protégés puissent être relocalisés rapidement.

Le 16 décembre, c’est le pensionnat Saint-Jean-Berchmans, également à Québec, qui fut la proie des flammes. Certains évoquèrent l’action d’une main criminelle. (Réf)

Rapport suite à l’enquête du coroner

La première enquête sur la tragédie de l’hospice Saint-Charles était celle du jury du coroner. Les séances étaient présidées par le coroner D.-W. Jolicoeur. Le jury conclu que l’on ne pouvait blâmer  personne, mais on demandait qu’une:

 »une surveillance plus effective soit effectuée durant la nuit, que des extincteurs automatiques soient installés, et que tous les dortoirs soient pourvus d’appareils de sauvetage pour éviter à l’avenir de pareilles calamités ».  (réf)

50 000 personnes le jour des funérailles

Le 18 décembre, une foule de près de 50 000 personnes s’amassa près de l’église Saint-Roch où se déroulaient les funérailles de 28 des victimes. L’abbé Adolphe Laberge prononça un sermon où il soutint:

Ces morts sont une expiation. Et seront pour nous tous une bénédiction.  (réf, p. 9)

S’ensuit une dénonciation des travers de la société (le théâtre, la luxure, l’ivrognerie, etc). En somme, tous ces petits étaient morts à cause des péchés de tous!

Jour des funérailles J. E. Livernois . - 1927 . Source: Banq Cote : P600,S6,D1,P830

Jour des funérailles J. E. Livernois . – 1927 . Source: Banq Cote : P600,S6,D1,P830

Les victimes

33 personnes [36 selon certaines sources], pour la plupart des enfants, ont perdu la vie dans l’incendie de l’hospice Saint-Charles. Sont enterrées au cimetière Saint-Charles (Voir l’Action catholique, 19 décembre 1927):

  • Rose Gaudreault, 16 ans, Lac Noir;
  • Jacqueline Racine, 5 ans, Chemin de la Canardière;
  • Alfreda Thibault, 5 ans, 118 Ste-Marguerite;
  • Thérèse Fecteau, 9 ans, pension Bélanger, Québec;
  • Théodora Albert, 5 ans, 64 côte de la Montagne;
  • Laurette Levasseur, 6 ans, Québec;
  • Corinne Picard, 6 ans, Québec;
  • Marie-Marthe Morency, 6 ans, 79 rue des Franciscaines;
  • Estelle Roy, 5 ans, Notre-Dame-de-Grâce, Québec;
  • Jeannette Gagnon, 6 ans, Québec;
  • Simonne Bédard, 5 ans, Québec;
  • Jeanne  Simoneau, 127 boulevard Langelier;
  • Marie-Jeanne Binet, 238 rue Boisseau;
  • Georgette Auclair, 5 ans, Québec;
  • 14 victimes non-identifiées.

Les autres victimes sont:

  • Gemma Letourneau, 6 ans, St-Michel;
  • Ange Beaudry, 6 ans, Jonquière;
  • Une personne non-identifiée, East Broughton;
  • Une personne non-identifiée, Tring Jonction;
  • Thérèse Fecteau.

Dès le 19 décembre, les religieuses réaménagèrent les dortoirs dans une partie peu endommagée de l’hospice.

Le 20 décembre, Eugène Leclerc, prévôt des incendies, ouvrit son enquête.  Le courage de Rose Gaudreault et Thérèse Fecteau (décédées durant l’incendie) et plusieurs autres, pompiers et civils,  fut particulièrement salué. On conclut que l’incendie avait été causé par un court-circuit à la cave.

L’hospice fut reconstruit dès janvier 1928. Ensuite,

En 1940, il est loué à l’Aviation, puis en 1945, il devient l’Hôpital Militaire et, à compter de 1946 jusqu’à 1954, il abrite l’Hôpital des Anciens Combattants. L’édifice sera la proie des flammes, puis détruit, en 1962. » (réf)

Deux édifices de l’agence du Revenu Canada ont été bâtis à l’emplacement de l’hospice St-Charles.

Bibliographie

Bilan du siècle [en ligne] Incendie dans le quartier Saint-Roche à Québec] Page consultée le 30 janvier 2011http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/20149.html

L’Action catholique, 15 décembre 1927, 16 décembre,  17 décembre, 19 décembre 20 décembre, 21 décembre, 22 décembre,  23 décembre, 28 décembre, 29 décembre

Francis Vachon [en ligne]  Voyage dans le temps: L’Hospice (orphelinat) Saint Charles, 1940 [Page consultée le 30 janvier 2010]adresse URL

Nicolas Roberge [en ligne] Hôpital de la Marine [Page consultée le 30 janvier 2010]adresse URL

SPIQ.ca [en ligne] Tout feu tout flamme [Page consultée le 30 janvier 2010] http://www.spiq.ca/v2/toutfeu/decembre/05_12_16/index.html [Vous pouvez y voir deux photos qui montrent très bien les dégâts occasionnés par le feu.]

Musée McCord [en ligne] I-17326.1 | Hôpital de la Marine, Québec, QC, 1865 [Page consultée le 30 janvier 2010]http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/collection/artefacts/I-17326.1

Billets reliés

Qui sont les Home Children?

Un incendie dévastateur au Saguenay-Lac-Saint-Jean, 19 mai 1870

Trois-Rivières brûle! 22 juin 1908

Expositions virtuelles des archives de la ville de Québec

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Crimes et catastrophes, Médecine, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour L’incendie de l’hospice Saint-Charles [Québec, 14 décembre 1927]

  1. Pierre Simard dit :

    Félicitation! pour ton article sur L’incendie de l’hospice Saint-Charles [Québec, 14 décembre 1927]
    et félicitation! aussi pour ton blogue c’est très intéressants.

    J'aime

  2. histoire_qc dit :

    Merci beaucoup monsieur Simard!

    Vicky Lapointe

    J'aime

  3. Bonjour, j’ai été faciné de voir qu’aprêt avoir poussé ma curiosité sur mes ascendants familiaux, j’obtiens plus d’information sur la personne de Rose Gaudreault née à Lac Noir (Black-Lake). Cette personne est ma tante. Elle avait quatre soeurs dont ma mère Rose-Hélène. Ces quatre dernières avaient été adoptées par diverses famille. S.v.p., J’aimerais si possible qu’on me donne des avenues de recherche sur elle et sur son arrivée à l’orphelina (Hospice St-Charles). Je vous félicite pour vos bons ouvrages et vous remercie à l’avance.

    J'aime

  4. histoire_qc dit :

    Bonjour madame Dubois, d’après cette page, ce sont les soeurs du Bon-Pasteur qui possèdent les archives de l’Hospice Saint-Charles, donc je vous recommande d’entrer en communication avec leur service d’archives.

    merci,
    Vicky Lapointe

    J'aime

  5. Ping : Basculer dans le vide [Beloeil, 29 juin 1864] | Patrimoine, Histoire et multimédia

  6. Ping : L’incendie du Laurier Palace (Montréal, 9 janvier 1927) | Patrimoine, Histoire et multimédia

  7. Ping : L’incendie du Laurier Palace (Montréal, 9 janvier 1927) | Patrimoine, Histoire et multimédia

  8. Ping : Explosion à Hochelaga [26 mai 1888] | Patrimoine, Histoire et multimédia

  9. Oli dit :

    Pour Asselin Dubois!
    Dans le roman Le premier Jardin d’Anne Hébert, Rose Gaudreault a une grande importance. Elle sauve courageusement plusieurs fillettes de l’incendie en question, qui est décrit de manière fictionnelle. Tout de même, votre tante est devenue une héroine chez l’une des plus grandes auteures du Québec! Très bon livre d’ailleurs, vaut le détour.

    J'aime

  10. Cécilia Couturier, s.c.i.m. dit :

    Monsieur
    Madame

    À qui de droit,

    Je suis une S. du Bon-Pasteur de Québec
    Résidence Bon-Pasteur
    Saguenay (Chicoutimi)

    J’informatise nos Annales communautaire depuis notre arrivée à Chicoutimi en 1864.
    Il est mentionné dans nos Annales, 2 l’incendies, l 2 de nos Pensionnat sont incendiés en décembre 1927, l’un le 15 et l’autre le 17. Serait-il possible d’obtenir plus d’informations sur celui du Pensionnat St-Jean-Berchmans (Pensionnat pour garçons) le 2e incendie, survenu le 17 déc.? Où un garçon et un adulte sont décédés.
    Grand merci de votre obligence
    S. Cécilia couturier
    424 Bégin
    Saguenay (Chicoutimi) Qc G7H 4N6

    cecoucou2004@yahoo.ca

    J'aime

  11. Cécilia Couturier, s.c.i.m. dit :

    J’ai été très intéressée par ces articles

    J'aime

  12. Bonjour Soeur Cécilia,
    à la page 12 de la Patrie du 17 décembre 1927, il y a un article sur l’incendie Pensionnat St-Jean-Berchmans. Voici le lien http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/863313 A partir de ce lien, vous pourrez voir les numéros suivants de La Patrie. En cliquant sur ce lien, vous avez la liste des journaux numérisés par BANQ et mis en ligne http://www.banq.qc.ca/collections/collection_numerique/index.html?categorie=6

    Vicky Lapointe

    J'aime

  13. http://www.spiq.ca/v2/toutfeu/decembre/05_12_16/index.html
     »1927

    Pensionnat St Jean Berchmans, rue St-Amable.Abrite 150 élèves et 22 religieuses. Un enfant y a perdu la vie.
    34 religieuses ainsi que des enfants accueillis au Château Frontenac. La personne décédée est
    M. Pétrus Plamondon suite à son dévouement, il a contracté un virus qui l’a tué dans un délai
    de 3 jours. »

    J'aime

Les commentaires sont fermés.