L’incendie du Laurier Palace (Montréal, 9 janvier 1927)

Le 9 janvier 1927 à Montréal, en milieu d’après-midi, des spectateurs, dont une centaine d’enfants, se trouvent au cinéma Laurier Palace, rue Saint-Catherine-Est. Un incendie -mineur- se déclenche à cause d’une allumette ou d’une cigarette. C’est la panique. Les  spectateurs cherchent à sortir de la salle, mais certains enfants sont bousculés, tombent, n’arrivent pas à s’enfuir.

78 enfants décèdent.

La une du journal La Patrie, le 10 janvier 1927.

Il y eu plusieurs arrestations: le propriétaire du cinéma Ameen Lawand, l’assistant-gérant Michel Arie, le chef des placiers Camille Bazzy et le receveur des billets Alex Bazzy.

A la suite de cette tragédie, plusieurs cinémas furent fermés temporairement, d’autres définitivement. Une commission royale d’enquête, présidée par le juge Louis Boyer, fut instituée. Et le clergé eut son mot à dire.

Cet incendie suscitera aussi de nouvelles pressions de la part du clergé qui demandera que l’on règlemente plus sévèrement l’accès aux cinémas pour les enfants et les adolescents. (réf)

Le cinéma, c’était malsain.

L’incendie du Laurier Palace, outre le décès de plusieurs enfants, eu pour conséquence l’adoption par le gouvernement Taschereau en 1928 d’une loi.

Cette loi imposait que les salles possèdent des portes paniques qu’on puisse ouvrir en tout temps de l’intérieur, elle redéfinit les dimensions des zones de circulation et elle interdit l’accès des salles de cinéma aux jeunes de moins de 16 ans, qu’ils soient ou non accompagnés. Cette dernière mesure demeura en vigueur durant quarante années. (réf)

Pour en savoir plus

Sur le site de J’ai la mémoire qui tourne, l’émission de Historia TV, on peut voir des images tournées sur les lieux après la tragédie ainsi qu’aux funérailles des victimes.

Quelques manchettes des journaux montréalais

  • La Patrie, 10 janvier 1927. [Le journal a rassemblée les photographies de quelques-unes des victimes et des blessés], le 11 janvier, on retrouve des articles sur les funérailles, le  12 janvier on rapporte les propos tenus à l’enquête du commissaire des incendies et on parle des autres funérailles.
  • L’Action catholique, 10 janvier 1927.
  • Le Canada, 10 janvier 1927.
  • The Montreal Witness, 12 janvier 1927.

Bibliographie

Bilan du Siècle (en ligne) Incendie du théâtre Laurier Palace à Montréal (page consultée le 13 mars 2011) Adresse

GRAFICS de l’Université de Montréal (en ligne) Le Laurier Palace (page consultée le 13 mars 2011) Adresse

Billets reliés

Anastasie ou la censure du cinéma au Québec

J’ai la mémoire qui tourne (site web de l’émission à Historia)

Le cinéma au Québec au temps du muet (1896-1930)

Sarah Bernhardt suscite la colère du clergé [Québec, 4 et 5 décembre 1905]

L’incendie de l’hospice Saint-Charles [Québec, 14 décembre 1927]

Advertisements

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Crimes et catastrophes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.