Irma Levasseur: première femme médecin francophone au Québec [Québec, 25 avril 1903]

Le 25 avril 1903 était adoptée une loi privée (bill) pour permettre à une femme têtue et déterminée d’exercer la médecine: Irma Levasseur. Dans la Gazette officielle du Québec, cette journée-là, on mentionne une loi intitulée Loi autorisant le Collège des médecins et chirurgiens de la province de Québec, à admettre Dame Irma Le Vasseur à la pratique de la médecine et de la chirurgie.

Irma Levasseur était la quatrième femme de la province de Québec à obtenir le droit de pratiquer la médecine: Elizabeth Mitchell (diplômée du Women’s Medical College de Kingston en 1888) , Grace Ritchie (diplômée du Bishop’s College de Lennoxville en 1891) et Maude Abbott, née Aubin (diplômée du Bishop’s College de Lennoxville en 1894) l’avaient précédée. Irma Levasseur a obtenu son diplôme à l’Université Saint-Paul au Minnesota en 1900.

Irma Levasseur participera à la fondation de l’Hôpital Sainte-Justine (1907) et de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec (1923). Au cours de sa carrière, elle soigna des gens à Montréal, dans les Balkans (Première Guerre mondiale), à New York, à Paris et à Québec.

Extrait de l’Action catholique, 21 juin 1950

Irma Levasseur est décédée le 15 janvier 1964 à Québec. Elle a été enterrée au cimetière Saint-Charles.

Commémoration

Ces dernières années, on a consacré à Irma Levasseur des articles. Pauline Gill a écrit une trilogie à partir de sa vie. Le nom d’Irma Levasseur est commémoré par la toponymie: un mont à Québec, un parc à Montréal, trois rues à Québec, Lévis et Montréal portent son nom. Une bourse d’études et un pavillon du Cégep François-Xavier-Garneau ont été nommés en son honneur.

Bibliographie

Serge Bouchard. De remarquables oubliés, épisode du 27 novembre 2006, Radio de Radio-Canada. Adresse URL

Serge Bouchard.  »Quand l’oublie devient scandale ». L’actualité, 3 novembre 2008, Adresse URL

Francine Michaud, « Irma LeVasseur : pionnière, femme d’action et fondatrice méconnue » , Cap-aux-Diamants : la revue d’histoire du Québec, vol. 1, n° 2, 1985, p. 3-6.

Billets reliés

¿Quién es Eugenio Duchesnois? (Argentine, XIXe siècle)

Remèdes miracles de l’ancien temps: quelques publicités

13. Jeffery Hale (1803-1864) et l’hôpital qui porte son nom à Québec

La grande tueuse – la grippe espagnole de 1918-1919 au Québec

Publicités