Buffalo Bill et le Wild West Show [août 1885, Montréal]

Buffalo Bill et sa troupe, dont faisait partie Sitting Bull, s’arrêtèrent à Montréal, le temps de quelques spectacles, du 10 au 15 août 1885. La Patrie publia à cette occasion deux articles enthousiastes sur la troupe.

La Patrie, 6 août 1885

Mardi 11 août 1885, La Patrie

BUFFALO BILL – Les représentations données au Montréal Driving Park ont attiré hier une foule considérable. De fait, la foule était telle qu’à trois heures et demie il n’y avais[sic] plus de place dans les estrades.

L’engouement créée par ces représentations s’explique facilement. Buffalo Bill n’est ni un comédien ni un écuyer de cirque, mais le plus extraordinaire coureur de plaines qu’ait jamais produit le Nord Ouest Américain. Rien que pour le voir, on donnerait volontiers cinquante cents. Et que dire des tours de force force et d’adresses incroyables qu’il exécute sur son cheval, soit qu’il prenne au lasso buffles ou chevaux, soit qu’il fasse valoir sa supériorité comme tireur. Car il y a des buffles avec lui, et ses chevaux sont de véritables mustangs.

Puis à côté de Buffalo Bill il y a Sitting Bull le fameux chef Indien, Crow Eagle, Frisking Elk et d’autres guerriers dont les noms sont écrits en caractères de sang dans l’histoire américaine.

Tous ces hommes des bois et les fameux Cowboys du Mexique et du Texas, avec lesquels ils ont toujours eu à lutter, donnent au public une idée de la vie périlleuse que l’on menait, il y a encore très peu d’années, dans le Far West.

L’attaque simulée de la diligence de Deadwood était un spectacle émouvant et a soulevé d’immenses applaudissements.

Les séances de dompteurs et chevaux sauvages ont aussi été admirées. Ceux qui n’ont jamais été témoins des prouesses de ces cavaliers de l’ouest, ont peu d’idée de leur extraordinaire habileté et ne pourront pas regretté d’être allé voir Buffalo Bill et sa troupe.

C’est une véritable exposition de la vie des plaines que ces spectacles qui vont être donnés tous les jours de la semaine au Montreal Driving Park , à la Pointe St. Charles.

Buffalo Bill
Buffalo Bill’s Wild West. [l’attaque de la diligence] : [affiche] / [non identifié]
Source: Bibliothèque nationale de France

Dans La Patrie du 17 août 1885, on pouvait lire

LES ADIEUX DE BUFFALO BILL – Présentation d’une adresse. Six mille personnes ont assisté à la dernière représentation de la troupe de Buffalo Bill, samedi après-midi.

Son Honneur le maire, qui était présent, et nombre de citoyens importants comme l’échevin Grenier, M. Gault, M P l’honorable M. Thibeaudeau, l’honorable M. Peter Mitchell, MM A. B. Chaffer, S. C. Stevenson et W. H. H. Murray, ont présenté au célèbre chasseur de bison une adresse pour l’avoir félicité d’avoir donné à notre population une idée si remarquable et si vraie de la vie dans le Far West et des progrès de la civilisation dans ces pays lointains.

Son Honneur le maire, en présentant cette adresse, a fait remarquer que le spectacle donné par Buffalo Bill était une véritable contribution à la science de l’histoire naturelle et que ses auteurs méritaient des éloges su le présenter d’une façon si convenable sous tous les rapports. M. Cody s’est acquis une légitime célébrité et mérite tous les honneurs qu’on lui a accordés.

L’adresse portait quarante signature et était magnifiquement enluminée.

M. Cody remercia en termes chaleureux, se déclarant enchanté de la réception qu’on lui a fait à Montréal.

M. W. H. Murray, le littérateur distingué, parla aussi en terme élogieux de Buffalo Bill et de sa troupe.

Source: The Daily Witness, 12 août 1885

Sitting Bull et Buffalo Bill se rendirent pendant leur séjour à Montréal au studio Notman pour une séance photo.

Photographie | Sitting Bull et Buffalo Bill, Montréal, QC, 1885 | II-83122
Sitting Bull et Buffalo Bill, Montréal, QC, 1885
Photographie | Sitting Bull, Montréal, QC, 1885 | II-83091
Sitting Bull, Montréal, QC, 1885
Photographie | Buffalo Bill, Montréal, QC, 1885 | II-83121
Buffalo Bill, Montréal, QC, 1885
Photographie | Sitting Bull, Montréal, QC, 1885 | II-83112
Sitting Bull, Montréal, QC, 1885

Billets reliés

Visite fatale à Montréal pour l’illusionniste Harry Houdini [22 octobre 1926]

Charles Dickens, un visiteur prestigieux à Montréal et à Québec (mai 1842)

Personnalité-mystère

18 décembre 1874: élection d’un natif de Mascouche à la mairie de Los Angeles

Un chocolatier français à l’Ile d’Anticosti, Henri Menier

Publicités

4 commentaires

  1. nuage1962 dit :

    Super cette tranche d’histoire

    J'aime

  2. Audibert dit :

    Vicky, parlant de Sitting Bull, peut-être pourriez-vous faire une billet sur Jean-Louis Légaré:

    http://www.willowbunch.ca/wb/history/LegareJeanLouis/index.php

    Audibert

    J'aime

  3. Oui, ça serait une bonne idée, merci!

    Vicky

    J'aime

Les commentaires sont fermés.