Phénomène étrange à Saint-Roch (8 juillet 1869)

Dans le journal Le Canadien, 12 juillet 1869, on peut lire une curieuse histoire digne de l’Halloween (ou d’une soirée bien arrosée). Notez les termes employés par le journaliste pour décrire ces dames.

UN REVENANT – Il y a eu grand émoi jeudi soir, dans le rue de l’église, St. Roch, et une foule de personnes de tout âge, de tout sexe, principalement du sexe curieux et parleur, se trouvaient réunis en face de la maison de M. Emond, menuisier. Il ne s’agissait de rien autre chose que de la présence d’un revenant qui faisait des siennes, et qui quoiqu’invisible, avait toute la journée jeté du sable et de la terre dans les croisées de la maison, avait jeté du sang dans la figure et sur les bras d’une jeune fille qui étendait du linge dans la cour, etc., etc.

Gravure | Fantôme et cavalier | M930.50.8.44
Fantôme et cavalier, John Henry Walker, 1850-1885

Comme on peut se l’imaginer, l’excitation était grande chez les commères réunies dans la rue et chacune était à l’affût, épiant quelques nouveaux faits du revenant, mais en même temps, la langue n’arrêtait pas, les histoires de revenants, le loups garoux, etc;, pleuvaient drues comme mouches.

Les choses en furent ainsi jusqu’à ce qu’enfin la police vint inviter ces dames et ces messieurs à évacuer la rue et à prendre le chemin de leurs résidences respectives.

Il n’y avait pas de doute que toute cette affaire était le produit de l’imagination.

Billets reliés

Le fantôme de Mary Gallagher (Griffintown, Montréal, 26 juin 1879)

L’oeuvre de résurrectionnistes (Québec, 26 janvier 1866)

Légende: la pénitence du prêtre-fantôme de l’Ile-Dupas

Un jeu dangereux [Québec, été 1869]

7. Ces gens qui ont marqué notre histoire: Henri Julien, illustrateur

Québec en 1870 par le photographe Louis-Prudent Vallée (1837-1905)

2 réflexions sur “Phénomène étrange à Saint-Roch (8 juillet 1869)

  1. Ping : Bloguer ou ne pas bloguer » Holodeck

Les commentaires sont fermés.