Francis Zuell, victime d’un brutal assaut [Québec, 20 septembre 1864]

Extrait du Canadien du 21 septembre 1864

Un homme de couleur du nom de Zuell, réparateur de parapluie, a été battu de la manière la plus brutale par quelques vauriens, à St. Roch, hier matin. Sans l’intervention de M. Young, marchand de quincaillerie de la rue Craig, les bandits l’auraient peut-être laissé mort. On suppose que cet assaut a été commis par les individus que Zuell fit traduire devant les tribunaux il y a deux ans, et qui doivent être récemment sorti du pénitencier, où ils avaient été enfermés pour cette offense.

Le Quebec Morning Chronicle du 8 avril 1861 nous en apprend plus sur ce premier assaut.

Late on Saturday evening, an affray took place in a house, occupied by a man named Francis Zuell, corner of Grant and St. Francis streets, St Rochs, in the course which Zuell was stabbed with a knife in the left side of the back. The wound is a serious one but, we believe, not dangerous, and the wounded man was attended by Dr Rousseau. Information of the affair having been convoyed to the Chief of Police, he started on the search, accompanied by Constable Jalbert, and succeded in arresting three youths named respectively Holden, Williams and Foley, who are implicated in the affray. The two latter where arrested at their respective residences in St. Roch’s. Holden was taken, about three o’clock yesterday morning, after a long and tedious search, at the house of a relative near St. Paul’s Market; and Zuell states that it was by him that he was wounded. It appears that the fight arose out of some dispute which took place between Zuell and a number of boys who where in the house.

Le registre d’écrous des prisons de Québec au 19e siècle (BANQ) nous apprend que les trois personnes arrêtées pour l’attaque de 1861 sont James Holden (18 ans), Thomas Williams (16 ans) et John Foley (15 ans). Thomas Williams a été libéré le 16 avril, tandis que James Holden et Thomas Williams l’ont été le 29 avril. Ils ne semblent pas être liés à l’attaque perpétrée en 1864.

Annuaire Marcotte, 1881-1882. C'est la dernière mention de Francis F. Zuel dans cet annuaire. D'après les données des éditions précédentes, il a la plupart du temps été réparateur de parapluie à Québec, sauf en 1866-1867 où il est indiqué qu'il est barbier.

Billets reliés

Un enfant abandonné [Québec, 27 février 1864]

Annuaires Marcotte de Québec et leurs prédécesseurs, 1822-1920

Hier matin, une femme de mauvaise vie… [Québec, 25 février 1864]

En garde! Duels à Montréal [1819 et 1837]

John Placket et Patrick Murphy, accusés du meurtre de la veuve Godin (Les Écureuils, auj. Donnacona, 1814)

La justice en 1817,1837 et 1857: quelques exemples de condamnations