Un magistrat mis en accusation [Saint-Antoine-sur-Richelieu, 1847]

Extrait du Canadien, 21 mai 1847

UN MAGISTRAT MIS EN ACCUSATION – Nous avons entendu parler de quelques magistrats de la campagne, qui, au lieu d’être les gardiens de la paix et de l’ordre publics, méconnaissent leurs devoirs, trahissent le mandat dont on les a chargés, et deviennent la cause du trouble et du désordre dans leurs localités; mais nous devons à l’honneur de la magistrature canadienne de mentionner que de tels magistrats sont de rares exceptions. Cependant il en est, et on ne saurait faire trop d’efforts pour en purger la société; car des hommes munis d’autorité et de pouvoirs étendus dans nos paroisses, et qui en abusent, peuvent en devenir les fléaux. Nous en avons déjà de tristes exemples.

Ces réflexions nous sont sugérées par les procédés adoptés, il y a quelques jours, à Saint-Antoine, rivière Chambly, contre un magistrat de l’endroit. A la réquisition du maire et des principaux citoyens et notables de cette localité, l’exécutif a tenu une enquête sur la conduite de M. Victor Gladu, accusé de prévarications dans l’accomplissement de ses devoirs de magistrats. L’enquête a été ouverte, le 11 du courant, par le colonel Ermatinger, écuyer, notre magistrat de police de la cité, commissaire nommé à cet effet, et a été close le 15. Les charges apportées contre M. Victor Gladu sont d’avoir abusé de son autorité de magistrat depuis plusieurs années, en se rendant coupable de vexations continuelles contre les habitans, d’avoir suscité des procès afin de moissonner des émoluments, d’avoir exercé la concussion au lieu d’administrer la justice, d’avoir fait arrêter de pauvres cultivateurs sans causes et raisons suffisantes, sachant bien que leur pauvreté même le mettrait à l’abri de leurs poursuites devant les tribunaux du pays, enfin d’avoir mis le trouble dans la paroisse, et de toutes manières outragé et insulté l’opinion publique. – (Revue Canadienne)

Billets reliés

Petites histoires immorales [juin 1891]

Election mouvementée dans Québec Centre [Québec, 5 août 1872]

Comment déranger les députés [Québec, 12 février 1836]

18 décembre 1874: élection d’un natif de Mascouche à la mairie de Los Angeles

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Crimes et catastrophes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.