Avaleuse d’aiguilles [Montréal, 1864]

Le Canadien, 16 mai 1864

La Minerve, 14 mai 1864

La Minerve, 14 mai 1864

CURIEUX PHENOMENE – L’Evening Telegraph, de Montréal, annonce que l’on fait voir actuellement en cette ville, à titre de curiosité une jeune femme âgée de 28 ans, du nom de Priscilla Levêque, de Maskinongé, district de Trois-Rivières, Bas-Canada, qui a, dit-on, l’habitude d’avaler des aiguilles depuis l’âge de 8 ans, non seulement avec facilité, mais sans danger apparent. On montrerait les projections formées à la gorges par des aiguilles avalées. Il paraît que depuis 20 ans cette femme en a absorbé une quantité considérable, sans en ressentir aucun inconvénient. Si le cas est véritable, comment les médecins expliqueront-ils cet étrange phénomène?

Billets reliés

Frappé par la foudre [Vaudreuil, 1831]

Un air de fin du monde [19 juin 1881]

Francis Zuell, victime d’un brutal assaut [Québec, 20 septembre 1864]

Prière d’apporter vos vêtements quand vous sortez [une chaude journée de juillet 1880 à Québec]

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Crimes et catastrophes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.