Patrimoine, Histoire et Multimédia

Découvrir l'histoire et le patrimoine des francophones nord-américains aux XIXe et XXe siècles par Vicky Lapointe

Il ne paiera pas les dettes de sa femme [1871]

1 commentaire

Le Pionnier de Sherbrooke, 10 novembre 1871

AVIS

Je donne par les présentes avis public que CÉLINA BÉCHARD, mon épouse, ayant laissé mon domicile sans mon consentement, je ne serai ci-après responsable d’aucune dette contractée par elle en mon nom.

THÉOPHILE LABONTÉ

Brompton-Falls, 2 nov. 1871. 5-3s

Le Pionnier de Sherbrooke, 10 novembre 1871

Le Pionnier de Sherbrooke, 10 novembre 1871

On retrouve Célina Béchard et Théophile Labonté en 1881 à Wotton et en 1891 à St-Benoit Labre (Amqui).

Billets reliés

Qui est mademoiselle Guilmartin?

La bourgeoisie montréalaise secouée par un scandale [Montréal, janvier 1876]

Une histoire de bigamie [1869, St-Thomas de Pierreville]

Drame à Saint-Alban, 23 février 1890

About these ads

Une réflexion sur “Il ne paiera pas les dettes de sa femme [1871]

  1. mariage St-Félix de Kingsey 12 avril 1853

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 570 autres abonnés