Une mine d’or à Woburn [1910

La Patrie, 1er juin 1910

UNE MINE D’OR DANS LA BEAUCE
_
(SPÉCIAL à la PATRIE)

WOBURN, Co, Beauce, 1er. – Deux jeunes prospecteurs de Montréal, Messieurs Adélard Dion et Joseph Gervais, viennent d’obtenir du département des mines de Québec des licences de mineurs sur quatre cents acres de terre situés à environ trois milles du village de Woburn, dans la vallée de la Rivière Arnold, y compris le lit de ce cours d’eau.

C’est le 3 mai dernier qu’après des recherches ardues de deux années, M.Dion découvrit les gisements aurifères sur lesquels il s’empressa avec son associé, M.Gervais, de faire protéger leurs droits de découverte.

C’est surtout dans le lit de la rivière Arnold, large d’une centaine de pieds, et profonde de 3 à 4 pieds, que se trouve abondamment le précieux métal, plus on creuse le lit et plus l’or s’y trouve en abondance.

Dans la région ci-dessus décrite se trouve aussi en très grande quantité du sable magnétique (sable noir) dont l’analyse faite par M. Milton L. Hersey, à l’emploi du gouvernement provincial, a donné le résultat et suivant: 122,8 onces par 2,000 livres, ayant une valeur de $2,456.

M.E. Périnet, marchand général, de Woburn, qui a visité les  »claims » de MM. Dion et Gervais, a été émerveillé de la richesse des gisements qu’il y a constatés. A peu de profondeur du lit de la rivière ont été trouvées de grosses pépites d’or.

La rivière Arnold qui roule ainsi de l’or dans ses eaux, descend en cascades du mont Gosford, situé à une quinzaine de milles du terrain minier en question, et où elle prend sa source.

Les  »claims »de MM. Dion et Gervais ne sont qu’à 18 milles du Pacifique Canadien et du Québec Central.

M. Adélard Dion est natif de Lévis, et il n’est âgé que de 26 ans. M. Gervais, qui est né à Contrecoeur, est âgé de 30 ans. Tous deux résident à Montréal, 212 rue Cherrier.

Fiers de leur découverte, ils sont repartis pour Montréal où ils doivent intéresser les capitalistes à l’exploitation de leur terrain minier. Nous souhaitons succès à ces deux heureux jeunes gens.

Billets reliés

Photos: l’usine d’amiante Johns-Manville d’Asbestos, juin 1944

La colonisation des Cantons-de-l’Est selon Benjamin Sulte (1899)

100 Polonaises viennent travailler à Saint-Georges-de-Beauce [mai 1947]

Aziz George Nakash, photographe arménien à Beauceville, Sherbrooke et Montréal (1892-1976)

Publicités

Un commentaire

Les commentaires sont fermés.