À l’école de réforme [Montréal, 1886]

La Minerve, 11 août 1886

A L’ECOLE DE REFORME

Hier matin, Jacques Bégin, âgé de 14 ans, a été envoyé à l’école de réforme pour trois ans.

Depuis plusieurs années la mère de cet enfant est morte et son père parti pour les États-Unis.

L’orphelin a été recueilli par ses tantes; depuis quelques mois, le petit Jacques manifestait des instincts de voleur. Il y a quelques jours, une montre disparut de la maison.

L’affaire fut confiée à M. Cinq-Mars.

Le jeune voleur fut arrêté ce matin au bas de la rue Saint-Constant. Il avoua avoir vendu la montre à un garçon-barbier pour une piastre et demie. Il avait reçu la somme de dix cents en accompte, le reste devant être payé par versements hebdomadaires.

Billets reliés

Tu ne voleras point: l’histoire de John Hart (Québec, 10 novembre 1826)

Parti sans laisser d’adresse [Coaticook, juillet 1891]

Incident au port de Québec [Québec,15 juillet 1872]

Faits divers: l’histoire des soeurs Hurley [Québec, juin 1904]

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Crimes et catastrophes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.