Découverte sur le site de l’ancien château et fort St-Louis à Québec en 1854

Le Canadien, 1er septembre 1854

Découverte archéologique. – Les travaux en activité pour la prolongation de la terrasse Durham, sur le site de l’ancien château et fort Saint-Louis, ont fait découvrir dernièrement une intéressante relique archéologique. En démolissant le vieux mur qui séparait l’enceinte du fort d’avec le jardin qui en dépendait, on a trouvé dans un des angles de ce mur deux fortes pierres monumentales, renfermant une plaque de cuivre sur laquelle était gravée une inscription latine que nous reproduisons ici avec sa traduction.

D.O.M
Anno reparata salutis,
millesimo sexcentisimo nonagesimo tertio
Regnante Augustissimo, Invictissimo et
Christianissimo Galliæ Rege
LUDOVICO MAGNO XIIII.
Excellentissimus ac Illustrissimus Daus. Daus.
LUDOVICUS DE BUADE,
Comes de Frontenac, totius NOVæ FRANCIæ,
semel & iterum Prorex.
Ab ipsomet, triennio ante, rebellibus Novæ,
Angliæ incolis, hane civitatem Quebecensem,
obsidentibus, pulsis, fusis, ae penitus
devictis,
Et iterum hocce supradidcto anno obsidionem
minitantibus,
Hane arcem cum adjectis munimentis
in totius patria tutelam, populi salutem,
necnon in perfidæ, tum Deo, tum suo Regi
legitimo, gentis iterandam confusionem
sumptibus legüs ædificari
Curavit,
Ac primarium hune lapidem
posuit.

JOANNES SOULLARD
scuipsit.

[L’an du salut mil-six-cent-quatre-vingt-treize, sous le règne du très-auguste, très-invincible et très-chrétien roi de France, Louis-le-Grande, 14e du nom, le très-excellent et très-illustre seigneur Louis de Buade, comte de Fronteanc, pour la seconde fois gouverneur de toute la Nouvelle-France, les habitants rebelles de la Nouvelle-Angleterre, trois ans auparavant, ayant été repoussés, mis en déroute et complètement vaincus par lui, qu’ils assiégaient cette ville de Québec, menaçant de renouveler le siège cette même année, a fait construire, aux frais du Roi, cette citadelle, avec les fortifications qui y sont jointes, pour la défense de toute la patrie, pour le salut du peuple et pour confondre de nouveau cette nation perfide et envers son Dieu et envers son Roi légitime, – Et il a placé cette première pierre.]

Les excavations pour les becs de gaz que l’on va établir sur la Place-d’Armes, ont aussi amené la découverte d’un squelette humain, dont plusieurs des ossements se trouvaient assez bien conservés. On a d’abord supposé que ces débris provenaient de quelque cimetière dépendant de l’ancien couvent des Récollets, dont l’église existait autrefois dans les environs immédiats de cette place; mais il n’en est rien. Ces religieux enterraient les défunts de leur ordre dans l’intérieur de leur église. On croit plutôt que le lieu où l’on a trouvé ces ossements servait de cimetière à un petit fort ou amas de cabanes de sauvages hurons qui s’établis sur la place d’armes, où, sous la protection des canons du fort Saint-Louis, ils se trouvaient à l’abri des attaques de leurs redoutables ennemis les Iroquois.

F.

Billets reliés

L’incendie du théâtre Saint-Louis [Québec, 12 juin 1846]

Dessin: William Henry Bartlett (1809-1854) et le Bas-Canada de 1838-1842

Les portes de Québec en images, XIXe siècle

Le château disparu (Château Saint-Louis à Québec)

Et que la lumière fut! (Québec, 30 septembre 1885)

Quelques évasions signées Bis Belleau [Québec,1869-1871]

Publicités

4 commentaires

  1. Claude Jean dit :

    Citation de Frontenac
    « Je ne connais pas le roi Guillaume, usurpateur qui a violé les droits les plus sacrés du sang en voulant détrôner Jacques II, son beau-père ; quant à votre général, qu’il sache que je n’ai point de réponse à lui faire que par la bouche de mes canons et à coups de fusils ».

    Vive Frontenac!

    Soldat Sanspareil
    Chevalier de St-Véran
    2ème bataillon du régiment de la Sarre
    Vive le Roy!
    http://ordredesaintveran.puzl.com/coinsanspareil
    http://www.regimentdelasarre.ca
    https://www.facebook.com/pages/2e-bataillon-du-r%C3%A9giment-de-la-Sarre/544808575557032
    http://www.youtube.com/user/SoldatSanspareil
    http://www.tagtele.com/profil/Sanspareil
    http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
    François Mitterrand
    Un peuple qui n’enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité

    J'aime

  2. Sait-on où cette plaque a été conservée?

    J'aime

  3. Malheureusement, je ne sais pas où.

    J'aime

  4. Mathieu Pontbriand dit :

    Merci malgré tout!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.