Une victime des bals [Québec, 1840]

La danse, en 1840, est considérée par plusieurs comme étant un divertissement frivole et même comme une occasion de péché. Danser, c’est mal. En voici la preuve.

Le Canadien, 18 décembre 1840

Une jeune fille du nom de McKenner est morte subitement, Dimanche dernier au matin à la suite d’un bal, la nuit précédente, et l’opinion du Jury du Coroner a été qu’elle était morte d’une congestion du cerveau causée par excès dans la danse.

Billets reliés

Les fêtes du tricentenaire de Québec en images (1908)

Inventaire des ressources ethnologiques du patrimoine immatériel (IREPI) de l’Université Laval

Tout un charivari à Montréal! [1823]

Une histoire de bigamie [1869, St-Thomas de Pierreville]

Publicités