Une voiture électrique à Sherbrooke en 1912

Voiture électrique de la Detroit electric Co. v.1921-1922. Library of Congress

Voiture électrique de la Detroit Electric v.1921-1922. Library of Congress

Le Progrès de l’Est, 24 mai 1912

Enfin, ce qui avait été prévu et attendu est arrivé; d’ailleurs le progrès continuellement ascendant le voulait ainsi. On a vu à Sherbrooke un auto mu par l’électricité; cet auto qui est un « Détroit electric » est aussi la propriété de Mme B.C. Howard. Il roule parfaitement, tranquillement sans bruit, son pouvoir électronique est facilement contrôlable et il peut circuler à l’aise dans les rues les plus animées. Ce serait l’Idéal du genre, surtout pour un auto de dames, et il sera presque parfait s’il écrase moins que ses congénères à gaz quelconque. Heureux Sherbrooke qui sait se distinguer en tout et à qui il ne manque plus qu’un auto mécanique pareil pouvant faire à lui tout seul le travail du « Cleaning-up Week ».

Billets reliés

Ceux qui conduisent vite [Montréal, 1837]

Portrait de Sherbrooke en 1906

Et que la lumière fut! (Québec, 30 septembre 1885)

Le téléphone à Québec [1877]

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Personnages et événements, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une voiture électrique à Sherbrooke en 1912

  1. guybeaumont dit :

    Voici un lien sur la « Détroit Electric » de 1912, fabriquée par la Anderson Electric Car Co.:

    http://www.veva.bc.ca/detroit/ .

    C’était sûrement une voiture pour dames mais elles devaient être riches pour s’en procurer une, elle coûtait plus chère qu’une grande maison. Par contre, elle était durable: la voiture du lien ci-dessus aurait été utilisée régulièrement jusqu’en 1950.

    J’ai lu ailleurs que des gens se plaignaient du fait qu’elle n’était pas assez bruyante, qu’on ne l’entendait pas arriver. Ça aurait été considéré comme étant un facteur de danger.

    Il y a aussi ce lien sur les fabricants de voitures électriques de l’époque:

    http://earlyelectric.com/carcompanies.html

    J'aime

  2. Merci pour ces liens!

    J'aime

  3. Ping : Une voiture électrique à Sherbrooke en 1912 | LA VIDURE

Les commentaires sont fermés.