Inauguration du monument Maisonneuve [Montréal, 1895]

Montreal_2005 08 12_096

Monument Maisonneuve et Banque de Montréal par Harvey Barrison.

Le monument Maisonneuve est situé au centre de la place d’Armes à Montréal. Paul Chomedey de Maisonneuve est le fondateur de Ville-Marie et le premier gouverneur de l’île de Montréal.

La Minerve, 2 juillet 1895

INAUGURATION DU MONUMENT MAISONNEUVE
__
Hier matin, par une gaie matinée dont une brise assez fraîche tempérait la chaleur, a eu lieu le dévoilement de la statue de Maisonneuve.

L’histoire de ce monument est connue. Elle a fait du bruit dans Montréal et tous nos lecteurs sont au courant des moindres faits qui ont précédé la cérémonie de ce jour.

Rappelons cependant, qu’un certain nombre de citoyens au coeur patriotique, désireux de terminer une oeuvre de justice et de glorification, momentanément abandonnée, se sont formés sur la fin de l’hiver, en comité pour achever l’érection d’un monument Maisonneuve.

[…]

Après avoir surmonté un grand nombre de difficultés, ce comité a enfin réussi à terminer son entreprise. Une partie des applaudissements d’hier lui reviennent donc, et cela en toute justice.

Monument Maisonneuve. Souvenir de la cérémonie d'inauguration le 1er juillet 1895.

Monument Maisonneuve. Souvenir de la cérémonie d’inauguration le 1er juillet 1895.

Le projet de construire ce monument fut conçu il y a trois ans. L’exécution en fut confiée à notre compatriote, Philippe Hébert qui s’est acquitté de la tâche avec le talent qui le distingue. Son oeuvre l’honore tout comme elle honore le pays, la ville et le héros qu’elle célèbre.

Le coût de ce monument est d’environ $25,000.

Tout le monde reconnaît Jeanne Mance, la vénérable fondatrice de l’Hôtel-Dieu, dans la femme occupée à panser les blessures de l’enfant qui s’est réfugié dans ses bras.

Photographie | Monument Maisonneuve, place d'Armes, Montréal, QC, vers 1896 | VIEW-2821

Monument Maisonneuve, place d’Armes, Montréal, QC, vers 1896

Le sauvage ne représente aucun des grands chefs dont parle l’histoire. Il est là, monument silencieux de la barbarie qui régnait en ce pays, quand parurent la croix et la charrue. Il semble attendre l’envahisseur des terres de chasse de ses pères.

Photographie | Monument Maisonneuve, place d'Armes, Montréal, Qc, vers 1896 | VIEW-2820

Monument Maisonneuve, place d’Armes, Montréal, Qc, vers 1896

Le personnage armé d’une faucille que l’on aperçoit à l’un des angles du monument est Charles Lemoyne. Il symbolise la prise de possession du sol par les colons français. Il obtint, le premier, une concession de la compagnie de Notre-Dame de Montréal et fut plus tard anobli pour ses faits d’armes.

Photographie | Monument Maisonneuve, place d'Armes, Montréal, QC, vers 1896 | VIEW-2822

Monument Maisonneuve, place d’Armes, Montréal, QC, vers 1896

Lambert Closse et la chienne Pilotte constituent le sujet du quatrième bronze.

Photographie | Monument Maisonneuve, place d'Armes, Montréal, QC, vers 1896 | VIEW-2823

Monument Maisonneuve, place d’Armes, Montréal, QC, vers 1896

Closse était major de la garnison de Ville-Marie et gouverneur en l’absence de M. de Maisonneuve. C’est lui, qui, avec 34 hommes et 3 canons, repoussa 200 Iroquois qui avaient attaqué le Fort. Quant à Pilotte, l’histoire nous dit que cette fidèle chienne avait été apportée de France.

Le bas relief où l’on voit un officier français brûler la cervelle à un sauvage rappelle un des exploits de M. de Maisonneuve.

Un autre bas-relief retrace la scène de la première messe célébrée par le Père Vimont à la Pointe à Callières.

On aperçoit près de l’autel Mme de la Pelleterie, Mme Mance, de Maisonneuve, de Montmagny, le major Closse, des colons, des domestiques. C’est à cette messe que le P. Vimont annonça la grandeur future du « petit grain de sénevé que l’on jetait alors en terre. »

Le bas-relief qui fait face à l’église Notre-Dame rappelle la conférence de Meudon, en 1641, alors que M. Olier, fondateur des Sulpiciens, M. de la Dauversière, le baron de Rendy et Pierre, chevalier de Faucamp, se concertèrent sur l’établissement d’une colonie dans l’île de Montréal.

Enfin, le dernier tableau rapporte Dollard et le dévouement de ses compagnons.

Personne n’ignore la page de notre histoire qui rapporte la courageuse défense qu’il fit avec seize autres preux, en 1660, au Long Sault, sur l’Ottawa, contre les Iroquois.

Pendant 16 jours, retranchés dans un mauvais fort, ils combattirent pour sauver la patrie menacée.

Tous succombèrent à la tâche dans cette mission héroïque.

Sur la face du piédestal regardant vers Notre-Dame, on lit cette inscription en lettres d’or: « Maisonneuve, 1642 »; sur celle qui regarde du côté de l’édifice de la New-York Life, se trouvent gravées les paroles prophétiques du R.P. Vincent, S.J, quand, en disant la première messe sur l’île de Montréal, il déclara aux fondateurs que le grain de sénevé, jeté en terre ce jour-là, deviendrait un grand arbre.

La reconnaissance de nos concitoyens anglais se traduit par cette phrase que l’on lit sur le côté du piédestal, tourné vers la rue St-Jacques: « the founder of Montreal, the citizens grateful. » Le quatrième côté du piédestal porte, lui, la fière réponse de Maisonneuve à M. de Montmagny, qui voulait le détourner de venir à Montréal: « Il faut que j’accomplisse ma mission, tous les abres de Montréal deviendraient-ils autant d’Iroquois. »

Les armes de la ville s’élèvent juste aux pieds de son fondateur.

Maisonneuve, dans le costume de son temps, la main sur la garde de son épée, semble prendre possession du sol, au nom de la France, dont il arbore fièrement le drapeau.

Tout le monde connaisseur qui a vu les statues de l’artiste Hébert a conçues pour honorer Maisonneuve, s’accordent à dire que son oeuvre est une des plus belles que l’on puisse voir en Amérique.

L’auteur de l’article présente ensuite quelques faits saillants de la vie de Maisonneuve pour terminer ainsi.

Son oeuvre a grandi et c’est avec orgueil que Montréal est entrée le 18 mai dernier, dans sa 252e année.

Montréal fêtera son 375e anniversaire en 2017.

Billets reliés

Le monument Samuel de Champlain dévoilé à Québec [21 septembre 1898]

Action patrimoine

Inauguration de la bibliothèque Saint-Sulpice de Montréal [1915]

Il y a 100 ans décédait le Marquis de Montcalm [Québec, 1859]

Le tricentenaire du mariage de Guillaume Couillard avec Marie Hébert [1921]

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Patrimoine bâti et immatériel, Personnages et événements, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Inauguration du monument Maisonneuve [Montréal, 1895]

  1. Soldat Sanspareil dit :

    Monument à la mémoire de Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve
    FICHE D’UNE OEUVRE D’ART
    http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_art.php?id=4
    Vivre Maisonneuve!

    J'aime

  2. Soldat Sanspareil dit :

    Monument à Paul de Chomedey de Maisonneuve et à la fondation de Ville-Marie
    Inventaire des lieux de mémoire de la Nouvelle-France

    http://inventairenf.cieq.ulaval.ca:8080/inventaire/oneLieu.do?refLieu=1110&sortPropRepere=auteur&ascRepere=true

    Hommage à Paul de Chomedey de Maisonneuve!

    Soldat Sanspareil
    Chevalier de St-Véran
    2ème bataillon du régiment de la Sarre
    Vive le Roy!
    http://ordredesaintveran.puzl.com/coinsanspareil
    http://www.regimentdelasarre.ca
    https://www.facebook.com/pages/2e-bataillon-du-r%C3%A9giment-de-la-Sarre/544808575557032
    http://www.youtube.com/user/SoldatSanspareil
    http://www.tagtele.com/profil/Sanspareil
    http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
    François Mitterrand
    Un peuple qui n’enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité

    J'aime

Les commentaires sont fermés.