Le pont de glace de 1855

 

Le pont de glace entre Québec et la pointe Lévis. 1833 par James Pattison Cockburn. Bibliothèque et Archives Canada

Le pont de glace entre Québec et la pointe Lévis. 1833 par James Pattison Cockburn. Bibliothèque et Archives Canada

Le Canadien, 28 février 1855

IMMENSE PONT SUR LE FLEUVE. – L’épais rideau de glace dont le fleuve est recouvert, intersecté d’abord à près d’une lieue au-dessous de Québec par une ouverture transversale (aujourd’hui comblée d’une glace vive), se prolonge au-delà, depuis la pointe sud-ouest de l’Ile d’Orléans, jusqu’à l’Ile-aux-Grues, présentant une surface plane d’au moins douze lieues de parcours. Cet état des glaces du St.-Laurent en hiver ne s’était pas renouvelé depuis 1812.

Billets reliés

Le petit bonhomme sans tête de l’Ile-aux-Grues

La vente des âmes, une tradition à l’Isle-aux-Grues depuis le 19e siècle

Un chemin de fer sur le Saint-Laurent [1880-1883, Hochelaga-Longueuil]

Tempête à l’lle aux Loups-Marins [1884]

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Personnages et événements, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le pont de glace de 1855

  1. Yves dit :

    Pour en savoir plus, voir Les ponts de glace sur le Saint-Laurent (les éditions GID), par Yves Hébert

    J'aime

Les commentaires sont fermés.