Les héritiers du colonel Louis-Joseph Lambert [Québec, 1908]

La Patrie, 10 septembre 1908

LES HÉRITIERS DU COLONEL LAMBERT
__
TROIS CENTS D’ENTRE EUX SE RÉUNISSENT POUR FAIRE VALOIR LEURS RÉCLAMATIONS.
__

(Correspondance spéciale à LA PATRIE)

QUEBEC, 10. – Il y une quinzaine de jours, MM. Cimon et Sévigny, avocats de Québec, convoquaient par l’entremise de « La Patrie », et de quelques autres journaux, une assemblée générale des héritiers du colonel Lambert, mort en 1760.

On l’a dit, le colonel Lambert, qui était propriétaire d’une partie de la seigneurie de Lauzon, et d’une grande partie de la Haute-Ville, mourut de sa belle mort en 1760, laissant quelques héritiers qui ne réclamèrent jamais leur héritage, croyant qu’en prenant possession du Canada, les Anglais s’emparaient de toute propriété.

Depuis longtemps déjà, les héritiers actuels du colonel Lambert s’agitent pour faire valoir leurs réclamations qui, prétendent-ils, n’ont jamais été sous le coup de la prescription.

Répondant à l’appel qui leur était fait, trois cents personnes, descendants du fameux colonel Lambert, se rendaient, hier matin, au bureau de MM Cimon et Sévigny, rue Saint-Pierre.

Bien que très spacieux, les bureaux de ces derniers ne pouvaient contenir la foule de Lambert. M. Sévigny dût louer la salle Lavigueur, rue Saint-Joseph, et c’est là qu’eut lieu l’assemblée, hier après-midi.

Il y en avait de tous les coins du Canada et des États-Unis. Un grand nombre exhibèrent leurs titres et établirent leur généalogie.

On a décidé qu’une requête sera présentée sous peu à l’un des juges de la Cour Supérieure pour faire valoir ces titres.

Les héritiers du colonel Lambert prétendent être propriétaires du terrain sur lequel s’élèvent aujourd’hui la Basilique, le Château Frontenac, le Palais de Justice, la cathédrale Anglicane, etc. etc.

Pourvu qu’ils nous laissent la Terrasse!…

Billets reliés

Le divorce [1914]

Établissons les fils de cultivateurs en Abitibi [1917]

Un millionnaire d’un jour [La Pocatière, 1866]

Il prétend être le petit-fils de Champlain [1908]

Publicités