Pose de la pierre angulaire de l’université Laval [Québec, 1854]

Photographie | Université Laval, Québec, QC, 1908 | VIEW-4335

Université Laval, Québec, QC, 1908

Le Journal de Québec, 20 septembre 1854.
« Jeudi matin aura lieu la pose de la pierre angulaire de l’Université-Laval. A neuf heures ont chantera une messe pontificale à Notre-Dame de Québec, et immédiatement après l’on procédera à la pose de la pierre; puis s’ouvrira la première session spéciale de l’Université.

Est-il besoin d’inviter les citoyens de Québec à prendre part à cette imposante cérémonie, et à montrer par leur présence combien ils apprécient les efforts des prêtres qui ont déjà instruit tant de générations; combien ils comprennent la grandeur de l’oeuvre nouvelle, de ses espérances et ses brillantes destinées? Les évêques de la province ecclésiastique sont ici pour prendre part à cette grande inauguration.

Le temps n’est pas éloigné où la réputation de cette Université attirera de tous les pays de nombreux élèves qui proclameront sa gloire et son utilité. Rien dans ce but, ne sera épargné pour la faire grande et forte.

Une tente immense a été dressée dans la cour du Séminaire pour recevoir le concours des citoyens, et plus ce concourt [sic] sera grand plus le spectacle sera imposant et plus il dira qu’on a compris l’oeuvre et qu’on l’apprécie. C’est cette appréciation, c’est l’opinion qui fera sa force au début.

Le Journal de Québec, 21 septembre 1854.

Début des cours de droit à l'Université Laval. Le Journal de Québec, 21 septembre 1854.

Début des cours de droit à l’Université Laval. Le Journal de Québec, 21 septembre 1854.

UNIVERSITÉ LAVAL

L’inauguration de cette Université a eu lieu aujourd’hui. La cérémonie a cmomencé par une grand-messe célébrée par Sa Grâce, Mgr. l’Archevêque de Québec, en présence de la plupart de NN. SS. les évêques de la province ecclésiastique de Québec, d’un nombreux clergé, et d’une foule de laïques de toute condition, de tout âge et de tout sexe, désireux de contribuer par leur présence à la solennité d’une fête nouvelle dans les annales du Bas-Canada. Après la messe, le clergé suivi des professeurs des facultés de droit et de médecine et des étudiants de ces facultés, tous en costume académique, s’est rendu sur le lieu où se construit la bâtisse de l’Université, dont la première pierre a été posée par Mgr. l’Archevêque. Après cette cérémonie, la procession s’est rendue dans la vaste cour du Séminaire élégamment préparée et ornée, et Son Excellence le gouverneur-général, étant arrivée, des diplômes de docteurs en droit et en médecine, et de bacheliers es-art ont été conférés par l’Université et distribués par Lord Elgin.
[…]

Divers discours ont été prononcés en cette mémorable circonstance, par Son Excellence lord Elgin, par Sa Grâce Mgr l’Archevêque de Québec, par monsieur le Recteur de l’Université et par l’hon. A. N.Morin, doyen de la faculté de Droit.

Le temps ne nous permettant pas de donner un description plus détaillée de cette magnifique et imposante cérémonie, non plus que les discours prononcés en cette occasion, nous le ferons dans notre prochain numéro.  »

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’Université Laval, cliquez ici.

Billets reliés
PARADE DES ÉTUDIANTS DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL ET ENTERREMENT DU BÉRET [1930]

INCENDIE À L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL [22 NOVEMBRE 1919]

INVENTAIRE DES RESSOURCES ETHNOLOGIQUES DU PATRIMOINE IMMATÉRIEL (IREPI) DE L’UNIVERSITÉ LAVAL

FACILITER L’ÉDUCATION AU BAS-CANADA [1821]

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Éducation et lieux de transmission du savoir, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.