Des familles quittent Natashquan [1888]

Le Canadien, 21 septembre 1888

« La misère au Labrador

Mardi, la goëlette commandée par le capitaine A. E. Joncas, débarquait à Québec quatre familles venant de Natashquan, Côte du Labrador. De même que les cinq familles débarqués lundi du steamer ‘Other’, ces malheureux pêcheurs fuient la famine qui les menaçaient.

L’histoire racontée par ces malheureux est bien triste. Un chef de famille, père de sept enfants, dit qu’il a été obligé de fermer sa maison dans laquelle sont tous les meubles qu’il possédait.

Cette maison, qui vaut au moins quatre cents piastres, il l’a offerte pour quinze piastres et il n’a pas réussi à la vendre, car personne là-bas n’avait l’argent nécessaire. Il a aussi été forcé d’abandonner ses meubles vu qu’il n’avait pas les moyens de les apporter avec lui. Il dit aussi que le seul poële qu’il possédait, et qui lui avait coûté $16, a dû être laissé là, car personne ne pouvait lui payer la piastre qu’il en demandait.

Ces quatre familles vont aller s’établir dans le comté de Beauce, canton de Metgermette*, où déjà plusieurs familles venant du Labrador sont rendues. »

*Canton de Metgermette: auj. Sainte-Aurélie et Saint-Zacharie.

___
LE MOULIN DE METGERMETTE [SAINTE-AURÉLIE, 1874]

LES DANGERS DE LA DRAVE [1932]

RENCONTRE FATALE AVEC DES GARDES-CHASSE AMÉRICAINS [1902]

DES NOUVELLES D’UNE PAROISSE DE COLONISATION: SAINT-ZACHARIE DE METGERMETTE [1881]

Publicités

3 commentaires

  1. Pierre Lagacé dit :

    Le besoin de transmettre ces capsules historiques est toujours bien présent Vicky à ce que je vois.

    J'aime

  2. oui, ça ne s’éteint pas.

    J'aime

  3. Pierre Lagacé dit :

    Le pur plaisir de partager… et de faire découvrir… comme le choléra de 1832 à St-Mathias-sur-Richelieu.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.