F.-X. Aubry, l’écumeur des plaines, meurt à Santa Fe, Nouveau-Mexique [1854]

Voici un article à propos de François-Xavier Aubry, né au nord de Louiseville le 3 décembre 1824 et qui termina sa vie au Nouveau-Mexique âgé de 29 ans.

La Minerve, 26 septembre 1854

« M. F. X. Aubrey, le célèbre voyageur Canadien, vient d’être tué à Santa-Fe, dans une querelle survenue entre lui et un major Weightman à la suite d’une discussion par la voie de la presse et dans laquelle il avait été injurié par ses adversaires. Voici ce que dit un journal américain de la mort de notre illustre compatriote:

Nous trouvons dans les journaux de St.-Louis le récit de la mort de M.F.X. Aubrey, trafiquant canadien d’environ 40 ans, qui avait acquis, par son intrepidité dans les voyages, sa persévérance et ses nombreuses aventures dans l’Ouest, le surnom d’Ecumeur des plaines. En 1848, M. Aubrey fit, le premier et sans aucun compagnon, le voyage de Santa Fe au Fort Independance, (distance d’environ 800 milles) en cinq jours et demi. Pendant cette longue course, il ne dormit que deux heures et ne prit que six repas; il tua six chevaux, fit 20 milles à pied, traversa plusieurs rivières à la nage, reçut une pluie torrentielle pendant 24 heures et, sur un espace de 600 milles, fut obligé de courir dans une boue fatigante. Depuis lors M. Aubrey avait fait plusieurs grands voyages dans l’Ouest, entr’autres en Californie, où il conduisit des bestiaux. On dit que cette seule spéculation lui rapporta plus de $70,000 de bénéfice net. Dernièrement encore, il avait parié d’aller de San Francisco à Santa Fe en 22 jours; il est peut-être inutile d’ajouter qu’il a gagné ce pari.

M. Aubrey a rendu plusieurs services à la science et surtout au corps topographique envoyé dans les Montagnes Rocheuses pour y tracer le futur chemin de fer interocéanique. C’est donc avec un vif regret qu’on a reçu des États la nouvelle de sa mort. Cette mort est d’autant plus triste, qu’après avoir échappé à mille terribles et honorables dangers, M. Aubrey est tombé inglorieusement sous le couteau d’un major Weightmann, ex-représentant du Nouveau-Mexique au congrès, avec lequel il s’était pris de querelle. »

Pour en savoir plus: Bouchard Serge et Marie-Christine Lévesque. De remarquables oubliés tome 2 Ils ont couru l’Amérique. Montréal, Lux, 2014, 424 pages ainsi que le site web de l’émission radiophonique De remarquables oubliés.

Tassé, Joseph. Les Canadiens de l’Ouest, tome 2. Montréal, Cie d’imprimerie canadienne, 1878, 458 pages.

Récit du décès de F.-X. Aubry, extrait du Kansas weekly Herald du 29 Septembre 1854.

Billets reliés
QUI LE CONNAÎT? [COLORADO, 1907]

BUFFALO BILL ET LE WILD WEST SHOW [AOÛT 1885, MONTRÉAL]

CHRONICLING AMERICA – LES JOURNAUX HISTORIQUES AMÉRICAINS

L’OR DE LA CALIFORNIE: L’ÉPOPÉE DES RIOUX DE TROIS-PISTOLES (1849-1852)

Publicités

2 commentaires

  1. J’aime vos publication tres intéressant,Qui sait peut-etre trouverège des choses plus particulères??

    J'aime

Les commentaires sont fermés.