Enseignant recherché [Baie-du-Febvre, 1832]

Quelles compétences devaient avoir les maîtres d’école en 1832? Une annonce publiée dans le journal Le Canadien du 21 janvier 1832 en donne un aperçu.

« On a besoin immédiatement dans la Paroisse de St. Antoine de la Baie du Fèbvre d’un MAITRE D’ÉCOLE qui puisse enseigner la Lecture, l’Écriture, les premiers principes de l’Arithmétique et la Grammaire Française; celui qui pourrait enseigner l’Anglais serait préféré. On exige qu’il ait de bonnes moeurs, qu’il soit catholique, et qu’il ait de bonnes recommendations. S’adresser au Syndic Soussigné.

FOURNIER Ptre. »

Billets reliés
Une visite de l’inspecteur d’écoles [Maskinongé, 1896]

La gratuité scolaire [1909]

Faciliter l’éducation au Bas-Canada [1821]

Le salaire des enseignants en 1900

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Éducation et lieux de transmission du savoir, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Enseignant recherché [Baie-du-Febvre, 1832]

  1. Louise dit :

    Une faute, M. Fournier.

    J'aime

  2. Oui, « recommandations » est mal orthographié dans l’annonce.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.