Tragédie sur le fleuve Saint-Laurent [Décembre 1905]

La Patrie, 30 décembre 1905

TRAGÉDIE SUR LE FLEUVE
_
Cinq hommes entraînés par les glaces des Eboulements au Cap aux Oies
__
UNE VICTIME

M. Alderic Bergeron noyé- Les autres recueillis par le brise-glace Champlain.

(Dépêche spéciale à La Patrie)

LES EBOULEMENTS, Que., 29. – Un bien pénible accident est arrivé, hier à cinq chaloupiers de l’île aux Coudres.

Ces braves gens avaient traversé aux Eboulements, depuis le matin, et étaient partis pour retourner dans leur famille lorsque, à quelques milles du quai des Eboulements, leur canot chavira et ils furent emportés par les glaces jusqu’au Cap aux Oies.

L’un d’eux, nommé Aldéric Bergeron, épuisé de fatigue, se noya. Les autres furent recueillis par le brise-glace « Champlain » qui fut envoyé à leur secours par M. Chas. Angers, ex-M.-P.

On n’a aucun espoir de retrouver le cadavre de Bergeron. Le défunt laisse une femme, et cinq enfants en bas âge.

Le service funèbre d’Aldéric Bergeron, 33 ans, a été célébré le 30 décembre 1905 à l’Isle-aux-Coudres. Il était l’époux de Zoële Desgagné (m. à l’Isle-aux-Coudres le 14 août 1894). Père de Marie Louise Valère née le 29 mars 1896, Blanche Laura née le 6 mai 1899, Joseph Hermel, né le 2 octobre 1901 et Marie Germaine Clara, née le 20 novembre 1905.

Billets reliés
Celui qui avait levé sa tête contre l’autorité de ceux devant lesquels il devait la courber [L’Ile aux Coudres, 1808]

Les dangers de la drave [1932]

Un canot englouti par les glaces [Fleuve Saint-Laurent, 12 février 1839]

Tempête à l’Ile aux Loups-Marins [1884]

Publicités