Des oeufs étranges [Rivière-Ouelle, 1819]

Le Canadien, 29 septembre 1819

OEUFS CURIEUX

Extrait d’une Lettre de la Rivière Ouelle en date du 18 Sept. 1819

« Le 12 août dernier, dans l’après midi, une jeune fille de 11 ans, Marie Danjou, étant en devoir de soigner les poules du nommé Henry Boucher de la Rivière Ouelle, chez qui elle demeure, et s’appercevant que le Coq maltraitoit une des Poules, elle lui donna un coup de pied, tenant en même tems dans sa main une petite verge de bois pour lui faire peur. Au même instant une autre de ces Poules (qu’elle nomme la Hupée, car elles ont chacune leur nom,) prenant chaudement le parti du Coq, et voulant le venger de cette insulte, se jetta toute furieuse sur le dos de la jeune fille. Quelques minutes après la jeune fille raconta aux gens de la maison tout ce qu’il venoit d’avoir lieu. Il faut remarquer que ce jour-là, elle avoit un peigne sur la tête, une robe d’Indienne bleue et blanche, un peu jaunâtre et cette robe étoit déchirée.

Le lendemain vers les trois heures de l’après-midi, le frère de cette jeune fille, Martial Danjou, âgé de 10 ans, allant visiter les nids des Poules, y trouva la Poule Hupée. Aussitôt qu’elle fut sortie du nid, il y a prit l’oeuf qu’elle venoit de pondre, et sur lequel, à sa grande surprise, il y trouva parfaitement tracés et peints, et le portrait de sa soeur et celui du Coq. Elle y est représentée dans la même attitude et sous les vétemens de la veille. Elle a son peigne sur la tête, sa robe bleue jaunâtre, avec la déchirure au bas, sa verge à la main, son pied relève la queue du Coq, et elle a le visage tourné en arrière pour regarder la Poule Huppée qui vint se jetter sur elle.

Et aujourd’hui, 18 Septembre, vers les deux heures de l’après midi, la jeune fille a trouvé dans le même nid, un autre oeuf sur lequel il y a deux petits animaux de représentés, je crois que le plus petit est une souris ou un rat et l’autre un chat. Henry Boucher croit que le plus petit est son petit chien et l’autre son Coq.

Le propriétaire de ces deux oeufs curieux, (Henry Boucher,) part pour Quebec, où il se propose de les montrer. »

Billets reliés
11. Luc Lacourcière: recueillir et transmettre le patrimoine populaire

Décédé à l’âge de 120 ans? [Ile-aux-Grues, 1869]

Histoire judiciaire: Le docteur L’Indienne, un meurtrier en série? St-Jean-Port-Joli, 1829

Découverte de squelettes à Lévis: les victimes du Docteur L’Indienne? [juillet 1865]

Publicités

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Personnages et événements, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Des oeufs étranges [Rivière-Ouelle, 1819]

  1. L’histoire des oeufs marqués m’ont bien fait rire,,, mais quand-même intéressant.

    J'aime

  2. Merci! Passez une bonne journée!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.