La mascotte fait des siennes [Citadelle de Québec, 1910]

Quand la mascotte n’en fait qu’à sa tête…ça donne des moments loufoques.

La Patrie, 2 novembre 1910

ESCAPADE DE MAITRE MARTIN

QUEBEC, 3. – Il y a sur notre citadelle une mascotte nouveau genre: c’est un ours de grosseur respectable.

Hier, la mascotte de la garnison eut le caprice de briser la corde qui l’attachait et il grimpa dans un poteau supportant les fils électriques de la Q. R. L. H. and P. Co., sur la citadelle.

Mal lui en prit, car ayant mis une patte sur les fils, il reçut un choc qui le rendit furieux.

Malgré les invitations réitérées des soldats, il ne voulait plus descendre du poteau. Il fallut l’intervention d’un employé de la compagnie, M. Victor Lacasse, qui réussit à le faire descendre à l’aide d’un câble.

A la suite de cette aventure, la mascotte de la citadelle est, aujourd’hui, de fort mauvaise humeur.

L’ours Winnie, qui a inspiré le personnage de Winnie l’ourson (livres pour enfants), a aussi été une célèbre mascotte de l’armée canadienne.

Billets reliés
Évasion à la Citadelle de Québec, 16 octobre 1838

La garnison britannique quitte Québec [1871]

Un prisonnier de guerre américain s’est enfuit! [Beauport, 1813]

Quelques évasions signées Bis Belleau [Québec,1869-1871]

Advertisements

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Personnages et événements, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.