Une trouvaille particulière [Magog, 1886]

Le Progrès de l’Est, 7 mai 1886.

Magog
Il y a eu samedi huit jours, on a trouvé une partie de corps humain, dans un baril à clous, dans le vieux canal. Un étudiant en médecine a réclamé la trouvaille disant qu’il l’avait mise là pour la faire dégeler! On se demande si l’eau n’a pas eu depuis « un petit goût ».

Billets reliés
Ingestion accidentelle d’animalcules [1884]

Ce qu’on trouve dans l’eau que boivent les Québécois [1933]

La malpropreté de nos rues [Québec, 1922]

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Médecine, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s