Saint-Anselme, 1922

Une fois de temps en temps, j’aime bien vous raconter l’histoire de gens ordinaires ayant fait l’objet d’un article dans la presse d’antan. Cette fois-ci, je vous présente Albert Turgeon de Saint-Anselme.

Il est né vers 1874, fils de Michel Turgeon et Philomène Lemieux, mariés le 5 juillet 1864 à Saint-Gervais, Bellechasse. Albert semble avoir vécu toute sa vie dans la paroisse voisine, Saint-Anselme.

Famille Turgeon en 1871. Recensement canadien de 1871, Saint-Anselme

Famille Turgeon en 1871. Recensement canadien de 1871, Saint-Anselme

Albert apparaît dans le recensement canadien de 1881. Sa mère, Philomène, s’est remariée le 4 mai 1875 à Saint-Gervais avec Cyrille Larochelle. Joseph, Alphonse, Octave et Emma complètent la famille.

Famille Turgeon, 1881. Recensement canadien de 1881, Saint-Anselme.

Famille Turgeon, 1881. Recensement canadien de 1881, Saint-Anselme.

Selon le recensement canadien de 1901 à Saint-Anselme, il était ouvrier de mines. Il ne s’est jamais marié.

Voici comment les lecteurs de l’Action catholique ont entendu parler, probablement pour la première fois, de ce cultivateur du comté de Bellechasse.

L’Action catholique, 28 mars 1922

Une macabre découverte à Saint-Anselme


Un homme trouvé mort dans son lit à St-Anselme

Dimanche dernier à St-Anselme, Co. Dorchester,  ca [sic] trouvait, mort dans son lit M. Albert Turgeon, cultivateur, qui demeurait au centre du village. Ce fût tout un émoi quand on découvrit ce cadavre et la mort n’était pas récente vu le commencement de décomposition.

Le défunt souffrait depuis quelques jours d’une attaque de grippe et ne sortait pas. Ses parents et voisins s’inquiétèrent dimanche matin de ne pas voir le défunt et se rendirent à sa résidence. M. Turgeon est célibataire et reste seul. En entrant dans la maison ils furent frappés de l’odeur particulière qui se dégageait et découvrirent le cadavre.

Le coroner Louis J. Piuze a conclu qu’il était « mort d’une congestion pulmonaire ayant déterminé une syncope de cœur ». Source: Base de données Enquêtes des coroners des districts judiciaires de Beauce, 1862-1947; de Charlevoix, 1862-1944; de Montmagny, 1862-1952; de Québec, 1765-1930; et de Saint-François (Sherbrooke), 1900-1954.

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Personnages et événements, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s