La triste fin d’Ann Driscoll [Québec, 1880]

berthelot

Marché Berthelot, rue St. Patrick, Québec. Extrait de Insurance plans of the city of Quebec, Canada, Carte no 22 par Charles Edward Goad, 1879.Centre d’archives de Québec de BAnQ, P600,S4,SS1,D65 

14 décembre 1880. Nous sommes au marché Berthelot, rue Saint-Patrick,  à Québec. Il est environ 19 heures. Les policiers viennent de découvrir une femme inconsciente. Ils la connaissent bien. C’est une habituée des cours de justice. Une pauvre femme sans famille, souvent en état d’ivresse. Ils amènent la dame au poste de police. Un docteur juge que son état justifie un transfert vers l’hôpital. Mais Ann Driscoll alias Mary Ann Hollin décède dans sa cellule.

Le coroner A.-G. Belleau attribuera son décès à une « Congestion des poumons due à une exposition au froid et à l’usage immodéré des boissons alcooliques ».

C’est l’histoire d’une déchéance.

Le Morning Chronicle du 15 décembre précise que 10 ans auparavant, madame Driscoll était une servante respectable, mais que ces dernières années, elle avait effectué plusieurs séjours en prison. Une recherche avec les termes ‘Ann Driscoll’ dans la base de données  de BANQ intitulée ‘Personnes incarcérées dans les prisons de Québec au 19e siècle’ donne une vingtaine de résultats concernant des arrestations entre 1874 et 1880. Dans la section ‘délit’, toujours la même note, soit ‘Loose, idle and disorderly’.

D’après l’âge inscrit dans les registres de prison – information souvent approximative- on aurait affaire ici à une femme née vers 1835 et d’origine irlandaise. Les articles publiés à son décès indiquent qu’elle serait native de Valcartier, près de Québec, paroisse où plusieurs Irlandais se sont établis au XIXe siècle.

Dans les registres de la paroisse Saint-Patrick de Québec, l’acte de sépulture no 175, au nom d’Ann Driscoll, a été déclaré ‘null‘ et remplacé deux pages plus loin par celui de Frederick Stephens.

Bibliographie:

Le Canadien, 15 décembre 1880.
Morning Chronicle, 15 décembre 1880.
Quebec Mercury, 16 décembre 1880.

Base de données Les enquêtes des coroners des districts judiciaires de Beauce, 1862-1947, de Charlevoix, 1862-1944, de Montmagny, 1862-1952, de Québec, 1765-1930 et de Saint-François (Sherbrooke), 1900-1954 (BANQ)

Base de données Personnes incarcérées dans les prisons de Québec au 19e siècle (BANQ)

Autres billets

Une petite touche d’Irlande au Québec (photos anciennes)

Toponymie: le Québec à travers le monde (en route!)

Registre d’écrou de la prison de Québec: un prisonnier « dead by the visitation of God » (1834)

A propos Vicky Lapointe

Mon nom est Vicky Lapointe. J'ai une formation en histoire (baccalauréat et maîtrise en histoire, Université de Sherbrooke). Mon blogue explore différentes facettes de l'histoire et du patrimoine du Québec et des Francos-Américains aux XIXe siècle et XXe siècles. Je vous raconte ici des moments de notre petite histoire (j'affectionne particulièrement l'histoire du crime) et je vous présente aussi des articles de journaux d'antan.
Cet article, publié dans Crimes et catastrophes, Personnages et événements, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour La triste fin d’Ann Driscoll [Québec, 1880]

  1. Sebastien Lefrancois dit :

    Ils avaient donc prévu une sepulture pour elle pour finalement lui retirer? Qu’est-il advenu de son corps? fose commune? et malgré cela, pourquoi la retirer du registre? Est-ce habituel? Désolé. Cale fait beaucoup de questions. Merci pour ce blog.

    J'aime

  2. Mon hypothèse, c’est qu’il était prévu qu’elle soit enterrée dans la paroisse Saint-Patrick, mais qu’elle a finalement été inhumée ailleurs . Ou son corps a été donné à la science. J’ai vérifié quelques registres, sans succès. Éventuellement, la consultation de bases de données généalogiques permettra probablement de déterminer où elle a été enterrée (faudrait bien que je prenne quelques abonnements, un jour). Je n’ai pas souvent vu des actes ‘null’ dans les registres. Habituellement, l’acte était repris quelques pages plus loin. Merci de compter parmi mes lecteurs!

    J'aime

  3. Sebastien Lefrancois dit :

    Toujours un plaisir! Merci pour votre réponse.

    J'aime

  4. Gigi dit :

    Bonjour Vicky,
    Je cherche des documents sur les faillites en 1920 à Montréal. Est-il possible de retracer des commerces, des voyageurs de commerce?
    Lorsque le père ( G. Labelle) de ma grand-mère Germaine (mariée à Emile Lavoie) décède en avril 1920, tous les enfants déménagent et changent de nom, presque qu’à chaque année, c’est le cas pour mon grand-père et sa femme.
    Georges a été propriétaire de plusieurs magasins de dry goods (matières sèches) puis voyageur de commerce. Comment puis-je retracer ses affaires? Si cela est possible, bien sûr.
    Merci

    J'aime

  5. Ping : La triste fin d'Ann Driscoll [Québec, 18...

  6. Bonjour, pour le moment, je peux vous suggérer de faire une recherche dans la Gazette officielle du Québec http://www.banq.qc.ca/collections/collection_numerique/publications_gouvernementales/gazette_officielle/ et dans l’Annuaire Lovell http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/lovell/ Je vais voir si je peux trouver d’autres sources qui pourraient vous aider. Vicky

    J'aime

  7. bonjour, oui. c,est toujour interesant l.histoire de nos origines .en1847un 19 mars le/ miracle/bateau parti de Liverpool s,echoua a la pointe de l,est aux iles de la madeleine avec 408 passagers irlandais a son bord. set ou huit furent rescapers aux iles plus un membre d,equipage avant de continuer sa route vers la nouvelle-ecosse pictou plus précisément.pour ensuite se rendre a sa destination vers le Québec.les noms de familles de ses gens sont John james et son frere martin Brophy Margaret Dunn, Sarah Malone,Celeste McLone, Margaret Muldoon, Jonh Schofield les 3 ou 4 autres ne sont pas connu peut etre sont -ils deceder. voila/j,ai pris ces faits dans le livre /,decouverte et peuplement des iles de la madeleine/de PAULINE CARBONNEAU. EDITION Humanitas .WWW.EDITIONHUMANITAS.COM O PLAISIR DE VOUS LIRE .CLAUDE,MERCI

    J'aime

  8. Cela semble être un livre intéressant. Merci monsieur Chiasson.

    J'aime

  9. lison536 dit :

    Madame Lapointe, J’aimerais vous féliciter pour votre style d’écriture. J’aime vous lire, vous êtes une auteure captivante. Félicitations

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s