Portrait de Sainte-Justine en 1953

Petite contribution à l’histoire locale: j’ai numérisé et mis en ligne sur le site Archive.org une publication intitulée Programme-souvenir de la campagne d’embellissement organisée par la Chambre de commerce de Ste-Justine comté de Dorchester. Elle a été publiée en 1953 à l’occasion du cinquième anniversaire de fondation de la Chambre de commerce de Sainte-Justine. Cette campagne d’embellissement (utilisation de chaux, plantation d’arbustes, etc), s’inscrivait dans les préparations des fêtes du centenaire de la municipalité qui eurent lieu en 1962. Mais de la campagne d’embellissement elle-même, la publication parle peu. C’est surtout l’histoire de Sainte-Justine et sa vie économique qui est mise en avant-plan.

programme

Programme-souvenir de la campagne d’embellissement organisée par la Chambre de commerce de Ste-Justine comté de Dorchester https://archive.org/details/comiteembellissementstejustine

Cette publication contient un court historique de la municipalité ainsi qu’une brève présentation des paroisses environnantes. Vous y verrez quelques photographies montrant les églises ainsi que le centre civique. Quelques documents historiques ont été retranscrits comme par ex. une pétition envoyée au gouvernement pour l’érection de la municipalité signée par nos pionniers.

Ce qui fait le charme de cette publication est la présence de plusieurs annonceurs locaux: le docteur Fontaine, le magasin général de Joseph Sirois, le Cercle des Fermières, le Bon Gîte, la Caisse populaire, plusieurs commerces de Lac-Etchemin, etc.  Il y a aussi des annonceurs de Bellechasse, Dorchester, Beauce et même Québec (Maurice Pollack). Bien sûr, il y a une publicité de Cola-Cola (p. 42) et des petits gâteux Vachon de Sainte-Marie (p.43). On remarque que les numéros de téléphone étaient composés de seulement deux, trois ou quatre chiffres.

À noter que l’avocat Robert Perron de la p.48 est le futur député progressiste-conservateur de Dorchester (1953-1957) et qu’à la page 8, il y a un texte signé par J.-D. Bégin, député de Dorchester et ministre de la Colonisation dans le gouvernement Duplessis.

Que de souvenirs!

Franco-Américain et Madeleine de Verchères (nouvelles en vrac)

Quelques suggestions de baladodiffusion et d’articles en ce beau mardi.

La sociologue François Deroy-Pineau était l’invitée hier d’Aujourd’hui l’histoire à Radio-Canada pour parler d’une figure intriguante de notre histoire: Madeleine de Verchères. Cliquez ici pour écouter l’entrevue. Le professeur Gilles Laporte a quant a lui parlé des rébellions des Patriotes en 1837-38.

téléchargement

Exposition de peintures au Musée Provincial: Madeleine de Verchères 1942 par Raymond Audet E6,S7,SS1,P10624 Fonds Ministère de la Culture et des Communications, Office du film du Québec BANQ http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3005570

Le 30 mai dernier, Gilles Barbeau était l’invité de 3600 secondes d’histoire (CHUZ) pour parler de son livre  Curieuses histoires d’apothicaires (Septentrion). Cliquez sur le fichier en date du 30 mai (en reprise le 3 juin) pour écouter.

Un projet de route de la francophonie entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre se dessine. Lisez l’article sur le site de France-Amérique.

Publication récente: Franco-Americans in the Champlain Valley par Kimberley Lamay Lircursi et Celine Racine Paquette (Arcadia Publishing) sur l’histoire des Franco-américains du Vermont et de l’état de New York.  Sont parus chez Arcadia Publishing en 2010 Franco-Americans of Maine (Dyke Hendrickson) et Franco-American Life & Culture in Manchester New Hampshire par Robert B. Perreault et en 2015 The Francos-Americans of Lewiston Auburn (James Myall et Mary Rice-Defosse) .

4ca85db5-b100-42fd-92cc-5af926ad4d3b

Franco-Americans in the Champlain Valley par Kimberly Lamay Licursi et Celine Racine Paquette,

À propos de Franco-Americans in the Champlain Valley, lire cet article du Burlington Free Press: History Space: Franco-American roots run deep.

Et pour terminer, vous pouvez dès maintenant pré-commander A Distinct Alien Race The Untold Story of Franco-Americans, Industrialization, Immigration, Religious Strife par David Vermette (Baraka Books). La sortie du livre est prévue pour le 15 septembre 2018.

9781771861496-247x370

A Distinct Alien Race The Untold Story of Franco-Americans, Industrialization, Immigration, Religious Strife par David Vermette

Beauce, est du Québec et Ottawa (nouvelles en bref)

Bonjour à tous, voici quelques brèves nouvelles.

Deux nouvelles expositions du Musée virtuel du Canada à signaler: Vie française dans la capitale sur l’histoire des Francophones à Ottawa, en collaboration avec le CRCCF et Aller aux eaux salées En vacances sur les bords du Saint-Laurent (1815-1950) en collaboration avec le Musée du Bas-Saint-Laurent.

Des nouvelles de par chez nous: le Village des Défricheurs de Saint-Prosper deviendra le Village Beauceron.

De nouvelles plaques commémoratives ont été installées à Québec pour honorer une dizaine de personnalités, dont Arthur Buies, Frederick C. Würtele et Irma Levasseur.

Nouvelle parution: Faire son temps. Usages publics du passé dans les francophonies nord-américaines sous la direction de Martin Pâquet et de Serge Dupuis (Presses de l’Université Laval).

thumb_L97827637400581

Bientôt en librairie: Le métier d’intendant en France et en Nouvelle-France au XVIIIe siècle  par Marie-Ève Ouellet (Septentrion).

L97828944894371

Pour terminer, signalons que vous pouvez maintenant feuilleter sur le portail de BANQ le journal Claire, publié à Montréal entre 1957 et 1964.

 

Mormons, Gaspésie et livres (nouvelles en vrac)

Bon samedi! D’abord, je voudrais attirer votre attention sur la nouvelle baladodiffusion de la revue Québec Science intitulée La voûte éternelle et qui porte sur les Mormons et la généalogie. Le premier épisode est déjà en ligne.

Aussi, le Musée de la Gaspésie récemment a mis en ligne 3200 photos, portant sa collection en ligne à 4000 items.

Deux livres ajoutés au portail de BANQ:  L’Abitibi, pays de l’or / Emile Benoist (1938) et Rimouski et les pays d’en-bas / Emile Benoist (1945).

En librairie (et parce qu’on a toujours un peu de place dans notre bibliothèque pour les bons livres): Faire aimer l’histoire en compagnie de Jacques Lacoursière par Jacques Mathieu et Denis Vaugeois (Septentrion). LE MONDE RURAL QUÉBÉCOIS AUX XVIIIE ET XIXE SIÈCLES Cultures, hiérarchies, pouvoirs par Christian Dessureault (Fides).

 

En ligne: le film Chantier Coopératif (1955) réalité par Jean Palardy et tourné à Saint-Camille de Lellis et à Saint-Just-de-Bretennières, près de chez nous.

Et sur une note un peu plus personnelle, le 22 avril dernier marquait le centenaire du décès de Joseph-Ernest Lapointe, le frère de mon arrière-grand-père, mort au sud-est de Mercatel (Pas-de-Calais) lors de la Première Guerre mondiale. Je lui ai rendu hommage ici. Il était natif de Sainte-Claire, comté de Bellechasse, QC.

DbU_EwtXkAA0ns4

Joseph-Ernest Lapointe (1895-1918)

 

Suggestions de lecture #vendredHist

Chaque vendredi, je partage sur Twitter (https://twitter.com/vickylapointe) mes lectures du moment. Certains de ces livres nous éclairent sur des aspects de l’histoire du Québec et des francophones d’Amérique du Nord, d’autres nous font voyager en Europe et aux États-Unis. Ces publications sont identifiées par les mots-clics #vendredilecture et #vendredhist. Voici la liste des livres lus ou en cours de lecture depuis le 20 novembre 2016.

Bonne lecture!

25 novembre 2016: Les danseurs fous de Strasbourg Une épidémie de transe collective en 1518 par John Waller (Nuée Bleue, 2016). Présentation de l’éditeur.  Il s’agit d’un épisode fascinant de l’histoire européenne. Pendant plusieurs mois, on a pu voir dans les rues de Strasbourg des danseurs en transe. Ils dansaient toute la journée, ne se reposant un peu que pour dormir. Et recommençaient le jour suivant. Certains en sont même morts.  Comment expliquer ce phénomène? Plusieurs illustrations complètent ce passionnant livre.

CyHPXI0VEAAqKmK
30 décembre 2016: You must remember this : an oral history of Manhattan par Jeff Kisseloff, publié en 1990 par les éditions Schocken. Ce livre est une collection de témoignages de la vie à New York des années 1890 à la seconde Guerre mondiale. Les témoignages sont regroupés par quartiers puis par intervenants. On passe d’un sujet à l’autre sans transition, ce qui est un irritant en début de lecture, mais en général, il s’agit d’une lecture très instructive sur le New York d’antan. J’ai aimé qu’on laisse la parole à des New Yorkais de tous les horizons.

C079G01W8AATf6d
10 février 2017. Olivar Asselin et son temps par Hélène Pelletier-Baillargeon, premier tome. (Fides, 1996). Ce premier tome de cette trilogie est une bonne brique, plus de 750 pages. Mais ça vaut le coup d’y consacrer plusieurs heures. Un livre qui retrace brillamment le parcours du journaliste et militant Olivar Asselin, un homme qui ne se laissait pas marcher sur les pieds! Natif de St-Hilarion (Charlevoix), Olivar Asselin s’est exilé avec sa famille en Nouvelle-Angleterre, où il a travaillé un peu dans les manufactures. Il a connu une carrière intéressante dans plusieurs journaux franco-américains, dont Protecteur de Fall River, le National de Lowell et la Tribune de Woonsocket. Il a participé à la guerre hispano cubaine avant de revenir au Québec, où il s’est marié, a fondé le journal Le Nationaliste, milité aux côtés d’Henri Bourassa, collaboré à plusieurs journaux, a été élu président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, et j’en passe. Une vie bien remplie.

C4UIFVFVYAAACnY
24 février 2017. Les Voix d’outre-tombe Tables tournantes, spiritisme et société au XIXe s. Guillaume Cuchet. Résumé de l’éditeur.

C5cgek9WMAIo05W
3 mars 2017. La Rochelle-Québec Embarquement pour la Nouvelle-France, Centre des monuments nationaux.  Présentation de l’éditeur.

C6A8jYuWUAA_Dyb

7 avril 2017. Histoire des mineurs du Nord ontarien et québécois par Guy Gaudreau (Septentrion, 2003) et Les Montréalais, Portraits d’une histoire par Jean-François Nadeau  (Les Éditions de l’Homme, 2017). Le prix de Les Montréalais pourra en faire sursauter quelques-uns (125,00$), mais il faut souligner que l’impression a été faite au Québec (en Beauce plus précisément) et qu’il s’agit d’un ouvrage de qualité, tant à cause du choix des images que des textes.

Suggestions de lecture: 26 août au 14 octobre 2016 #histoire

Bon dimanche à tous!

Chaque vendredi, je partage sur Twitter (https://twitter.com/vickylapointe) mes lectures du moment ayant un lien avec l’histoire du Québec et des francophones d’Amérique du Nord. Ces publications sont identifiées par les mots-clics #vendredilecture et #vendredhist. Voici la liste des livres lus depuis le 26 août 2016.

Que lisez-vous en ce moment? Je ne lis pas beaucoup de romans ces temps-ci, mais j’ai adoré Station Eleven d’Emily St. John Mandel (Alto).

Vicky Lapointe

26 août 2016

La Ruée vers le Sud Migrations du Canada vers les États-Unis 1840-1930 par Bruno Ramirez avec la collaboration d’Yves Otis (Boréal).

cqyv4-nwaaull4g

3 septembre 2016

La francophonie nord-américaine : bilan historiographique (collectif)  Bulletin d’histoire politique (VLB Editeur)
crwdaqyw8aa1v7j

9 septembre 2016

Sous les cieux de Québec Météo et climat, 1534-1831 par Yvon Desloges (Septentrion)

cr6fzkkwgaqx-_d

16 septembre 2016

Une histoire de la politesse au Québec Normes et déviances du XVIIe au XXe siècles sous la direction de Laurent Turcot et Thierry Nootens (Septentrion)

cseqn4pwcaasjkg

23 septembre 2016

Inconquis Deux retraites françaises vers la Louisiane après 1760 par Joseph Gagné (Septentrion)

ctdb-yhwaaa1jke

30 septembre 2016

Pas d’histoire, les femmes ! Réflexions d’une historienne indignée par Micheline Dumont (Les éditions du remue-ménage)

ctnx-2awiaaoy8v

7 octobre 2016

L’histoire contemporaine à l’ère numérique dir. Frédéric Clavert et Serge Noiret.

culsj9nwcay3kr_

14 octobre 2016

Brève histoire des patriotes par Gilles Laporte (Septentrion)

cuwuboow8aanktn

Le 12 août, j’achète un livre québécois

par Vicky Lapointe

Vendredi aura lieu la troisième édition de l’événement ‘Le 12 août, j’achète un livre québécois‘ (page Facebook de l’événement).

Pourquoi ne pas en profiter pour acheter un livre sur l’histoire et le patrimoine du Québec? Voici quelques maisons d’éditions qui publient ce genre d’ouvrages.

Maisons d’édition spécialisées en histoire et patrimoine du Québec

Maisons d’éditions qui publient des livres sur l’histoire du Québec et sur plusieurs autres sujets

Les sociétés d’histoire  et de patrimoine ainsi que les centres d’archives offrent aussi des publications qui traitent de notre histoire. Parmi celles-ci, il y a la Société d’histoire de la région de Terrebonne et la Société d’histoire de Charlevoix.

Bonne lecture!

Vicky

Deux suggestions de lecture

Bonjour à tous,

je vais partager avec vous deux de mes plus récents coups de coeur littéraires.

Éditions Prise de Parole

Éditions Prise de Parole

D’abord, parlons de Plus peur de l’hiver que du Diable – Une histoire des Canadiens français en Floride par l’historien Serge Dupuis. Cet ouvrage est publié par les éditions Prise de parole, une maison d’édition basée à Sudbury, Ontario. Le titre de ce livre a tout de suite piqué ma curiosité. Pendant longtemps, pour moi, la Floride, c’était synonyme de Walt Disney World, de vacanciers. C’était la Floride caricaturale du film La Florida de George Mihalka (un des premiers films de Marie-Josée Croze).

J’ai, il y a quelques semaines, raconté dans un billet l’histoire d’Octave Chabot, natif de Sainte-Justine, au Québec, décédé à Orange Park, Floride, en 1939. J’ignorais que déjà, à cette époque-là, certains des nôtres habitaient là-bas.

J’avais envie d’en savoir plus sur les liens entre le Québec et la Floride.

Je reproduis ici le résumé du livre paru sur le site de l’éditeur Prise de Parole.

Plus d’un million de touristes francophones du Québec et du Canada, dont cent cinquante mille « snowbirds », selon l’expression consacrée, se rendent chaque hiver en Floride pour profiter de son climat idéal.

Si cet engouement ne se dément pas, l’histoire des migrations canadiennes-françaises en Floride, qui dépasse largement le cadre du tourisme saisonnier, est quant à elle mal connue. Plus peur de l’hiver que du Diable retrace donc, sur plus de cent ans, cette épopée passionnante : de la colonisation agricole du 19e siècle aux vagues d’émigration économique des années 1930, de la naissance du tourisme de masse de l’après-guerre aux enfants d’immigrants, l’étude traite des enjeux entourant toutes ces formes de migration et analyse ses caractéristiques.

Appuyée par des données tirées de fonds d’archives et des enquêtes de terrain, de même que par une solide historiographie, Plus peur de l’hiver que du Diable effectue une première véritable synthèse historique du rôle joué par les Canadiens français dans l’état balnéaire.

Cet ouvrage, fort bien écrit, apporte plusieurs éléments de réponses aux questions suivantes: Pourquoi émigrer en Floride? Pourquoi les touristes sont-ils attirés depuis plusieurs décennies par la Floride? Quel est l’héritage canadien français en Floride? Dupuis se penche aussi sur les relations – pas toujours cordiales- entre les Francophones et les États-Uniens.

Des premiers tentatives françaises de colonisation à nos jours, l’histoire de la Floride mérite d’être mieux connue. Plusieurs Canadiens français et Franco-Américains ont choisit au XXe siècle de s’établir dans cet état. Serge Dupuis cite d’ailleurs le cas de Joseph Carrier de Saint-Anselme, QC, qui a combattu dans l’armée américaine durant la première Guerre mondiale. Aussi, saviez-vous qu’une colonie composée de Franco-Américains a existée en Floride durant les années 30? Il s’agit de Bélandville, dans le comté de Santa Rosa.

Plus peur de l’hiver que du Diable est une excellente contribution à l’histoire des Canadiens français aux États-Unis.

 

*
***

Voici ma deuxième suggestion de lecture: Demonica par Hervé Gagnon.

Éditions Recto Verso

Éditions Recto Verso

On doit à Hervé Gagnon les séries Damné, le Testament de Nergal ainsi que Joseph Laflamme.

Résumé de Demonica paru sur le site de l’éditeur Recto Verso.

Le Mal est partout.
En 1563, une poignée de protestants fuient la guerre de religion qui embrase la France et se réfugient secrètement en Canada. Sur le site abandonné du village iroquois d’Hochelaga, que Jacques Cartier a visité en 1535, ils fondent Havre-Grâce, où ils aspirent à vivre en paix. Mais le Nouveau Monde se révèle inhospitalier pour ce groupe d’idéalistes mal préparés. Les premières récoltes sont mauvaises et le gibier a déserté les environs. L’hiver est cruel et le froid, dévorant. La neige fait de la colonie une prison. La faim s’y installe et emporte les plus faibles. Petit à petit, le Mal s’insinue dans Havre-Grâce. Une fillette semble être possédée, des envies de cannibalisme animent certains colons et une créature mystérieuse rôde aux alentours. Homme, bête ou démon? Nul ne peut le dire. Le jeune Guichard Sorbiac tentera de le découvrir.

Je ne suis pas une amatrice de romans et de films d’horreur. Mais si l’histoire se déroule il y a bien longtemps, je suis prête à faire un essai. Ainsi, j’ai vu récemment The Witch a New England Folktale de Robert Eggers qui se déroule au XVIIe siècle et j’ai beaucoup apprécié.

Demonica se déroule en Nouvelle-France un siècle plus tôt. A partir d’un fait historique -le village iroquoien d’Hochelaga a effectivement été abandonné après le passage de Jacques Cartier- Gagnon raconte une histoire prenante. J’ai adoré l’ambiance de ce roman. La tension monte graduellement. Les personnes vivent constamment dans la peur, dans l’appréhension des atrocités à venir. Un roman efficace. Une histoire qui devrait être portée au grand écran, à mon avis.

Bonne lecture!

Note: la blogueuse est allée toute seule comme une grande emprunter ces deux livres à la bibliothèque.

 

Publications en libre accès du CRILCQ

Par Vicky Lapointe

Le plus récent bulletin du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (LHPM) nous informe que le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) diffuse en libre accès certaines de ses publications. Ces ouvrages, en format PDF, font partie des collections suivantes: Cahiers de l’espace de Saint-Denys-Garneau, Contemporanéités, Isberg (représentations du Nord), Prégnance, Référence, Séminaires, Interlignes, Études et Convergences. Accédez à ces collections (d’abord publiées par Codicille éditeur et Nota Bene) en cliquant sur le lien suivant: http://www.crilcq.org/collections/

Parmi les ouvrages disponibles:

femme

Capture d’écran site internet du CRILCQ

D’autres publications portent sur les oeuvres de Gaston Morin, Réjean Ducharme, Gabrielle Roy, Angéline de Montbrun, etc

Suggestions de lecture
La lecture des mauvais livres [1880]

Décès de l’ethnologue Jean-Claude Dupont

Mise à l’index du roman Les demi-civilisés de Jean-Charles Harvey [25 juillet 1934]

Anastasie ou la censure du cinéma au Québec

Roman: L’Ensorceleuse de Pointe-Lévy

Suggestion de lecture: L’Ensorceleuse de Pointe-Lévy – Le Crépuscule des arcanes- qui est le plus récent roman de Sébastien Chartrand, publié aux éditions Alire.

 »En Bas-Canada, après le Grand Choléra et la révolte des Patriotes, seules quelques personnes savent encore pratiquer la version théurgique des arcanes. Pourtant, à Notre-Dame des Tempérances, quelqu’un vient d’utiliser la goétie – la version noire des arcanes – pour modifier le cours naturel des choses. Nous sommes en 1849…

Neveu du curé Lamare, Faustin travaille comme bedeau au presbytère de Notre-Dame des Tempérances. S’il sait que son oncle fait partie des arcanistes survivants, il n’en est pas moins surpris quand, après une pénible divination pratiquée le soir du Mardi gras, le vieil homme le conjure de ramener au plus vite Rose Latulipe, la fille du maire. Or, quand Faustin, accompagné du vicaire François Gauthier, se présente chez le notable, la jeune fille a été enlevée par un mystérieux étranger. »

Il s’agit d’un très roman fantastique qui intègre plusieurs personnages historiques tout comme des éléments du folklore québécois tels la chasse-galerie,  le loup-garou et le wendigo.

Vous pouvez en lire un extrait sur le site des éditions Alire.

Bonne lecture!

Note: 11 mai 2015: Le tome 2 La Voyante des Trois-Rivières, est maintenant en vente.

Note: 23 juin 2016: Le tome 3 Le sorcier de l’Ile d’Orléans, est disponible en librairie.