Photographies: Immigrants arrivant à Québec, 1911

Voici quelques photographies signées William James Topley datant de 1911. On y voit des immigrants à leur arrivée à Québec. Il s’agit peut-être de photos commandées par le ministère de l’Intérieur. Source: Bibliothèque et Archives Canada

Immigrants écossais / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010269

Immigrants polonais / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010258

Immigrants autrichiens / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada PA-010260

Immigrants slaves, famille Yanaluk / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010254

Immigrants juifs d’origine russe / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010409

Immigrants finnois et allemands / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010261

Immigrants hollandais / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010256

Immigrants allemands / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010284

Immigrants galiciens / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010263

Chadwick Sandles, immigrant anglais voyageant seul (Home Children) / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010234

Immigrants de Hambourg, Allemagne. Octobre 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010397

Immigrantes pour le service domestique / Mention: William James Topley/Bibliothèque et Archives Canada/PA-010149

Immigrants écossais / Mention : William James Topley / Library and Archives Canada / PA-010227

Immigrants norvégiens / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010394

Groupe d’immigrants, 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010270

Immigrants galiciens, 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010401

Immigrants russes, 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010158

Immigrants polonais en route vers leur nouvelle maison / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010392

Immigrants finnois. Octobre 1911. / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010271

J. Gaston et un groupe d’immigrants anglais /Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010399

Immigrants écossais à bord du train / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-008497

Salle principale des abris d’immigrants du gouvernement / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010389

Immigrants qui seront déportés, 1912 / William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-020910

Billets reliés

Des immigrants islandais au Canada (port de Québec, août 1876)

Projet d’une colonie belge dans le Canton de Langevin [1871]

Faut-il permettre aux Doukhobors de s’établir au Lac-Saint-Jean? [1890]

Un policier d’origine hongroise à Québec en 1887?

Un policier d’origine hongroise à Québec en 1887?

Voici deux articles publiés en 1887 dans deux journaux de la ville de Québec.

Le Canadien, 16 juillet 1887

POLICIANCE – Le gardien de la paix Frank Kalnosky vient de se retirer de la police municipale de Québec, dont il faisait partie depuis nombre d’années, pour agir comme interprète sur le chemin de fer Pacifique Canadien, où ses services seront probablement mieux appréciés. Kalnosky est un hongrois, croyons-nous, et il parle huit langues.

Il a été remplacé par un jeune homme du nom de Walsh, qui a déjà appartenu à la police.

Morning Chronicle Commercial and Shipping Gazette, 18 juillet 1887

A CHANGE- Constable Kanolsky, of the Police Force, has given his resignation and been replaced by Mr. Walsh, a constable. M. Kanolsky is engaged as an interpreter by the contractors of the Lake St. John Railway.

Ces deux articles ont piqué ma curiosité. J’ai donc cherché à en savoir plus sur le constable Kalnosky/Kanolsky

L’annuaire Marcotte

On mentionne le constable à quelques reprises dans l’annuaire Marcotte de la ville de Québec. L’annuaire nous permet de déterminer quand il a habité à Québec, à quel endroit   et quels métiers il a exercé. L’orthographe de son nom a été massacré avec une régularité presque exemplaire.

1881-1882 Kalnoskiy Frank, laborer, Champlain 600.

1882-1883 Kalnoskiy Frank, laborer, Champlain 600.

1883-1884 Kalnosky Frank, policeman, Julia 57.

1884-1885 Kalnosky Frank, policeman, St. Joachim 24.

1886-1887 Kalnosky Frank, gardien de la paix policeman, Conroy 5.

1888-1889 Kalnosky Frank, interprête, interpreter, St Patrick 72.

1889-1890 Kalinovsky Frank, interprête interpreter, C P Rw, St Eustache 97.

Les registres

Notre policier a contracté mariage à l’église St-Patrick de Québec 14 janvier 1878.

On the fourteenth days of January, one thousand ans eight hundred and seventy eight, whereas, the Most Reverend Elzear Alexander Taschereau, Archbishop of Quebec, has granted a dispensation of the proclamations of the banns of marriage, and at the prone of Grand Mass, in St. Patrick’s church, the banns of marriage have been once published between Francis Kalinovsky; soldier of school of gunnery, B Battery, Canadian Artillery, son of age of Theodore Kalinovsky and #Julia Jursinski, a native of Jarrolav (?), Poland (peut-être Jarosław), on the one part; and Mary Hearn, a native of Quebec daughter of age of John Hearn and Ann White, on the other part; we the undersigned priest, having discovered no impediment to their marriage, have received their mutual consent to be united in the bonds of holy matrimony, and have given them the nuptial benediction in presence of William Meehan and Bridget Cairness, both undersigned with #the contracting parties the bridegroom

#of the late

#the bride declared she could not sign

Two words erased null and Five words erased null.

Signature de Franz Kalinovsky, William Meehan, Mrs Bridget Cairnes et M. L. Burke, CSSR.

Au moins cinq des enfants de Mary et Frank Kalinovsky furent baptisés à l’église St-Patrick: Mary Anne (née le 15 décembre 1878), John Francis (né le 17 février 1881), Theodore (né le 29 mars 1883), Joseph Gerald (né le 22 mai 1885) et Victoria (née le 25 février 1887).

Les États-Unis

J’ai pu trouver des informations supplémentaires grâce au site des Mormons. Le recensement américain de 1900 montre que les Kalinovsky résidaient à Chicago, Illinois. Si vous jetez un coup d’oeil au recensement, vous constaterez la présence de trois autres enfants, soit Michael, Julia et Bertha. Il est inscrit que Frank serait né en avril 1855 et Mary en juillet 1854. Frank était alors  »day laborer ». Les Kalinovsky avaient eu une autre fille, Lily, née le 4 octobre 1893 en Illinois, mais elle n’apparaît pas dans ce recensement.

Selon les recensements américains de 1910 et 1920, Mary et Frank Kalinovsky (1910 Kalmovsky, 1920 Kalinowsky) vivaient toujours à Chicago. Je crois que Mary est décédée à Chicago le 20 décembre 1938 (cherchez Mary Kaernosky dans la base de données Illinois, Deaths and Stillbirths, 1916-1947). Pour ce qui est de Frank, je n’ai pas encore trouvé.

Billets reliés

Les recensements du 19e siècle en ligne

Des immigrants islandais au Canada (port de Québec, août 1876)

Election mouvementée dans Québec Centre [Québec, 5 août 1872]

Incident au port de Québec [Québec,15 juillet 1872]