Les robes échancrées [Québec, 1919]

L’Autorité, 12 avril 1919

UN EXEMPLE DE VERTU
__
LA MAISON PAQUET, DE QUEBEC, PROSCRIT CHEZ ELLE LES ROBES ECHANCREES
__

(Service spécial de  »L’Autorité ».)

Québec, 11. – Notre bonne vieille ville, après avoir donné au reste de la province des exemples plus ou moins bien suivis, lui en offre un autre qui ne saurait manquer d’être adopté celui-là, car c’est l’exemple de la vertu.

Voici comment un journal local présente cet enseignement que Québec offre non seulement à cette province, mais au reste du monde:

 »La maison Paquet a enjoint à toutes les jeunes filles employées chez elle de porter désormais des robes montantes.

 »Ses directeurs ont donné là un exemple dont nous tenons à les féliciter.

 »Le bon exemple donné par un établissement de l’importance de la maison Paquet, ne peut manquer d’avoir un grand retentissement et nous souhaitons qu’il soit suivi. »

Seulement… on se demande si la maison Paquet ne vendra plus à ses clientes de robes échancrées, ou même si elle poussera le scrupule jusqu’à refuser de vendre des étoffes pouvant servir à des robes à la mode du jour.

Car soyons logiques… même avec la modestie.

Billets reliés

Avant le cybercommerce: une histoire du catalogue de vente par correspondance au Canada

Courir les magasins: l’évolution du commerce de détail au Québec au 20e siècle

Le téléphone à Québec [1877]

Emeute du 1er avril 1918 contre la conscription [Québec]

Avant le cybercommerce: une histoire du catalogue de vente par correspondance au Canada

Vous rappelez-vous l’époque des catalogues Eaton? L’exposition virtuelle Avant le cybercommerce: une histoire du catalogue de vente par correspondance au Canada est produite par le Musée canadien des civilisations, situé à Gatineau. Cette exposition nous présente:

  • ce qui était vendu;
  • les techniques de marketing utilisées;
  • les entreprises qui vendaient par correspondance;
  • les étapes de la vente par correspondance, de la commande à la livraison.

Vous avez d’abord un aperçu visuel du sujet (série d’icônes). Ensuite, si vous voulez approfondir un sous-thème, vous cliquez sur l’icône pour pouvoir lire un texte rédigé par un historien. Par exemple, dans la section sur les marchandises vendues par correspondance, on peut en savoir plus sur  »La mode féminine véhiculée par les catalogues » et  »La vente de maisons par catalogue » (!). Il y a beaucoup d’images d’archives.

catalogue_correspondance

En plus, on retrouve une chronologie de la vente par correspondance, des exemples de catalogues produits entre 1880 et 1975 ainsi que des jeux et activités. Parmi les jeux, il y en a un qui s’intitule Méli-mélo postal. Vous avez une famille de trois personnes qui reçoit un colis. Vous devez donner le colis à la bonne personne. Ce qui est sympa, c’est que l’on voir le prix de vente de l’item ainsi que l’année où ce prix était en vigueur. Par exemple, un magnétophone à cassette se détaillait 39,95$ en 1975! Dans le jeu Mené par la mode, on doit choisir un mannequin et l’habiller selon la mode de l’époque. Ces deux jeux sont en flash.

Une bibliographie sur le thème de la vente par correspondance au Canada est disponible en cliquant sur Sources dans le menu.

Il y a aussi une section pour les collectionneurs. On y retrouve une entrevue avec Ronald Chabot, qui collectionne les catalogues de vente par correspondance et des conseils pour ceux qui collectionne ce genre d’item.

Une section destinée aux enseignants présentent des activités pédagogiques en lien avec cette exposition virtuelle. Une section s’adresse aux élèves en leur présentant les ressources éducatives de cette exposition.

L’exposition fait une grande place à l’entreprise Eaton, mais aussi à Dupuis et Frères, la Compagnie de la Baie d’Hudson et autres. Ca réveille bien des souvenirs!

Adresse: http://www.civilisations.ca/cmc/exhibitions/cpm/catalog/cat0000f.shtml

Billets reliés: