L’évasion du patriote Louis Bourdon [1843]

Suite aux Rébellions de 1837-38, 58 patriotes furent déportés en Australie. La plupart rentrèrent au pays après avoir été graciés en 1843. Un patriote réussit pourtant l'exploit de s'évader et de revenir au Bas-Canada. Il s'agit de Louis Bourdon (portrait ici). Le Canadien, 5 juin 1843 La Minerve publie l'extrait suivant d'une lettre de la …

Lire la suite de L’évasion du patriote Louis Bourdon [1843]

Déportation des Patriotes aux Bermudes [juillet 1838]

Extrait du journal l'Ami du Peuple, de l'ordre et des lois du 4 juillet 1838 racontant le départ de huit Patriotes, soit le major Toussaint-Hubert Goddu, Siméon Marchesseault, le Dr Henri-Alphonse Gauvin, le Dr Wolfred Nelson, Robert-Shore-Milnes Bouchette, Bonaventure Viger, Rodolphe Des Rivières et le Dr Luc-Hyacinthe Masson condamnés à l'exil aux Bermudes pour leur rôle dans …

Lire la suite de Déportation des Patriotes aux Bermudes [juillet 1838]

John Placket et Patrick Murphy, accusés du meurtre de la veuve Godin (Les Écureuils, auj. Donnacona, 1814)

D'abord, un acte de décès intriguant. Précisons que Marie-Anne Dussault a épousé Jean-Baptiste Godin le 6 juin 1768 en la paroisse de Les Écureuils (aujourd'hui Donnacona). Née le 13 juillet 1746 à Les Ecureuils, Marie-Anne était donc âgée de 67 ans au moment de son décès. Les accusés C'est John Placket et Patrick Murphy qui sont accusés …

Lire la suite de John Placket et Patrick Murphy, accusés du meurtre de la veuve Godin (Les Écureuils, auj. Donnacona, 1814)

Le destin de Charles Chambers

Charles Chambers et ses complices ont sévit dans la région de Québec (voir La bande à Chambers, partie 1, 2, 3 et 4.) Il a été condamné, ainsi que son complice Nicolas Mathieu, à la déportation à vie. Alors que l'on sait que Nicolas Mathieu a purgé sa peine en Australie, on ne savait pas trop ce qui était advenu …

Lire la suite de Le destin de Charles Chambers

Augustin Kennedy, déporté en 1826 aux Bermudes

Plusieurs centaines d'hommes, du Haut et du Bas Canada ont été au 19e siècle déportés, spécialement entre 1836 et 1840. Ils ont  transité, pour la plupart, par les prisons de Québec et de Montréal. La grande majorité étaient des soldats, mais certains étaient des brigands.  Ils ont été envoyé aux Bermudes, en Nouvelle Galles du …

Lire la suite de Augustin Kennedy, déporté en 1826 aux Bermudes

Une visite de la prison de Québec en 1835

L'été 1835 à Québec a été une succession de vols et de cambriolages si on en croit les journaux de l'époque. Cela a eu pour conséquence d'augmenter le nombre de pensionnaires à la prison de Québec rue Saint-Stanislas (auj. Chaussée des Écossais). Le  Centre Morrin est établit de nos jours en ces murs.Messieurs les jurés …

Lire la suite de Une visite de la prison de Québec en 1835

Registre d’écrou de la prison de Québec: un prisonnier « dead by the visitation of God » (1834)

En fouillant dans les Registres d'écrous des prisons de Québec au 19e siècle mis en ligne par BANQ pour mettre à jour le billet La déportation d’après les registres d’écrous des prisons de Québec (Bas-Canada, 19e siècle) je suis tombée sur une mention intriguante. Il y avait dans la fiche d'un des candidats à la …

Lire la suite de Registre d’écrou de la prison de Québec: un prisonnier « dead by the visitation of God » (1834)

A la recherche de Charles Chambers, chef de la bande à Chambers (Québec, 1831-1835), 4e partie

Entre 1831 et 1835, une bande de brigands, dont le chef est Charles Chambers, commet plusieurs méfaits dans la région de Québec (voir ce billet ). La justice s'y prend à trois fois avant de condamner Chambers. Lui et Nicolas Mathieu sont finalement condamnés à être pendus. Le jour fatal, la sentence est commuée: ce …

Lire la suite de A la recherche de Charles Chambers, chef de la bande à Chambers (Québec, 1831-1835), 4e partie

La déportation d’après les registres d’écrous des prisons de Québec (Bas-Canada, 19e siècle)

Au 18e et au 19e siècle, la Grande-Bretagne a envoyé plusieurs milliers de prisonniers (hommes et femmes) dans ses colonies pénales pour purger leur peine. Des peines de 7 ans, 14 ans, à perpétuité pour les plus malchanceux.... Parmi les plus célèbres déportés figurent les Acadiens (1755) et les Patriotes (1839). ************* ***** Les colonies …

Lire la suite de La déportation d’après les registres d’écrous des prisons de Québec (Bas-Canada, 19e siècle)