Photographies: Immigrants arrivant à Québec, 1911

Voici quelques photographies signées William James Topley datant de 1911. On y voit des immigrants à leur arrivée à Québec. Il s’agit peut-être de photos commandées par le ministère de l’Intérieur. Source: Bibliothèque et Archives Canada

Immigrants écossais / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010269

Immigrants polonais / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010258

Immigrants autrichiens / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada PA-010260

Immigrants slaves, famille Yanaluk / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010254

Immigrants juifs d’origine russe / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010409

Immigrants finnois et allemands / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010261

Immigrants hollandais / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010256

Immigrants allemands / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010284

Immigrants galiciens / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010263

Chadwick Sandles, immigrant anglais voyageant seul (Home Children) / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010234

Immigrants de Hambourg, Allemagne. Octobre 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010397

Immigrantes pour le service domestique / Mention: William James Topley/Bibliothèque et Archives Canada/PA-010149

Immigrants écossais / Mention : William James Topley / Library and Archives Canada / PA-010227

Immigrants norvégiens / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010394

Groupe d’immigrants, 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010270

Immigrants galiciens, 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010401

Immigrants russes, 1911 / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010158

Immigrants polonais en route vers leur nouvelle maison / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010392

Immigrants finnois. Octobre 1911. / Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010271

J. Gaston et un groupe d’immigrants anglais /Mention: William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-010399

Immigrants écossais à bord du train / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-008497

Salle principale des abris d’immigrants du gouvernement / Mention : William James Topley / Bibliothèque et Archives Canada / PA-010389

Immigrants qui seront déportés, 1912 / William James Topley/ Bibliothèque et Archives Canada/PA-020910

Billets reliés

Des immigrants islandais au Canada (port de Québec, août 1876)

Projet d’une colonie belge dans le Canton de Langevin [1871]

Faut-il permettre aux Doukhobors de s’établir au Lac-Saint-Jean? [1890]

Un policier d’origine hongroise à Québec en 1887?

Qui sont les Home Children?

Contexte
Entre 1869 et 1948, environ 100 000 enfants britanniques ont été envoyés au Canada pour travailler sur des fermes ou dans des maisons privées comme domestiques. On les appelle les Home Children ou Petits immigrés anglais.

En période de crise économique [en Grande-Bretagne], de nombreux parents confient leurs enfants aux soins de sociétés de bienfaisance en attendant que leurs conditions s’améliorent. Malheureusement, ces sociétés considèrent l’émigration des enfants comme une solution à la pauvreté et au surpeuplement des villes britanniques. C’est ainsi que les enfants sont souvent envoyés à l’étranger sans le consentement de leurs parents et que bien des parents n’ont jamais su que leurs enfants avaient émigré. D’autres n’en ont été informés par écrit qu’après le départ du bateau qui emportait leurs enfants.
http://www.townshipsheritage.com 

Après leur arrivée par navire, les enfants étaient envoyés dans des maisons d’accueil, comme Fairknowe, à Brockville, puis chez des fermiers de la région. Tandis que plusieurs enfants ont été traités durement ou abusés, d’autres ont connu au Canada une vie meilleure que celle qu’ils auraient eue dans les bas quartiers de l’Angleterre. Réf http://www.bac-lac.gc.ca/fra/decouvrez/immigration/documents-immigration/petits-immigres-anglais-1869-1930/documents-immigration/Pages/documents-immigration.aspx

Certains enfants ont eu de la chance, et furent traités comme des membres de leur nouvelle famille canadienne. Dans certains cas, les familles les ont adoptés. Toutefois, on reconnaît généralement que les conditions de vie et de travail des petits immigrants étaient mal surveillées au Canada, ce qui rendait ces enfants vulnérables aux abus. (réf) http://www.cic.gc.ca/francais/multiculturalisme/petitsimmigrants/apercu.asp (n’est plus en ligne)

Certains de ces enfants ont été envoyés au Québec, dont 7000 dans les Cantons-de-l’est.

Enfants immigrants des orphelinats du Dr Barnardo au ponton de débarcadère, Saint John, Nouveau-Brunswick, non-daté.Source: Bibliothèque et Archives Canada

Enfants immigrants des orphelinats du Dr Barnardo au ponton de débarcadère, Saint John, Nouveau-Brunswick, non-daté.Source: Bibliothèque et Archives Canada

Base de données
Bibliothèque et Archives Canada a mis en ligne une base de données sur les Homs Children. La base peut être consultée ici
Adresse : http://www.bac-lac.gc.ca/fra/decouvrez/immigration/documents-immigration/petits-immigres-anglais-1869-1930/documents-immigration/Pages/recherche.aspx
Cette base de donnée est divisée en deux : Documents d’immigration et Boards of Guardians.
Si vous consultez Documents d’immigration , vous aurez la plupart des renseignements suivants : l’âge, le nom du navire, l’année d’arrivée, le port d’embarquement, le port d’arrivée ainsi que la destination de chaque Home Children. En un clic, vous pouvez voir les noms des enfants qui voyageaient sur le même bateau.
La section Boards of Guardians donne pour chaque enfants les renseignements suivants l’âge, l’agence, l’année d’arrivée, le nom de l’atelier ou de l’union qui a envoyé l’enfant au Canada ainsi que le nom de l’agence qui a pris en charge l’enfant. On peut voir le document original en pdf . Pour bien utiliser cette base de données, lisez L’aide à la recherche de BAC.

Le grand-père de Gilles Duceppe, John James Rowley, était un Home Children.

Automated Genealogy a aussi produit une liste de Home Children à partir du  recensement de 1901.

Article
Le Franc-Parleur du 31 octobre 1935 trace l’historique de l’émigration de ces enfants. Première partie
http://news.google.com/newspapers?id=lMcvAAAAIBAJ&sjid=DEIDAAAAIBAJ&dq=petits%20immigr%C3%A9s%20anglais&pg=1475%2C3718771
http://news.google.com/newspapers?id=lMcvAAAAIBAJ&sjid=DEIDAAAAIBAJ&dq=petits%20immigr%C3%A9s%20anglais&pg=1593%2C3742284 Deuxième partie
Le terme ‘’traite d’enfant’’ est employé à quelques reprises…

De nos jours
Le Compton County Historical Museum de Eaton Corner a présenté il y a quelques années une exposition sur les Home Children.
Il y a eu des Home Children au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud.

En octobre 2010, un timbre à l’effigie des Home Children à été émis par Postes Canada.

Une motion reconnaissant les souffrances des petits immigrés britanniques (Home Children) a été adoptée le 16 février 2017.

La pièce de théâtre Ne m’oublie pas a pour sujet les Home Children.

Bibliographie
Townshippers’ Association [en ligne] Les Home Children [Page consultée le 11 août 2010] Adresse URL :
http://www.townshipsheritage.com/FR/Rep/Recherche/homechildren.fr.html [lien brisé, 28 octobre 2010]
Wikipédia [en ligne] Home Children [Page consultée le 11 août 2010] Adresse URL :
http://en.wikipedia.org/wiki/Home_Children
BEAUCHEMIN, Malorie [en ligne] Duceppe dénonce le ‘’dogmatisme borné’’ d’Ottawa[Page consultée le 11 août 2010] Adresse URL :
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201002/25/01-4255126-duceppe-denonce-le-dogmatisme-borne-dottawa.php
Citoyenneté et immigration Canada [en ligne] Les artisans de notre patrimoine : La citoyenneté et l’immigration au Canada de 1900 à 1977 d’Ottawa[Page consultée le 11 août 2010] Adresse URL :
http://www.cic.gc.ca/francais/ressources/publications/patrimoine/chap-2b.asp
Citoyenneté et immigration Canada [en ligne] Petits immigrants britanniques – Aperçu historique [Page consultée le 11 août 2010] Adresse URL :
http://www.cic.gc.ca/francais/multiculturalisme/petitsimmigrants/apercu.asp

Les Home Children, une tranche d’histoire oubliée par Rima Elkouri, La Presse, 24 avril 1999, p. 19.

Billets reliés
La déportation d’après les registres d’écrous des prisons de Québec (Bas-Canada, 19e siècle)

Généalogie: trouver des actes en ligne

Grosse-île, station de quarantaine 1832-1937

Sherbrooke, terre d’accueil

Cybermagazine Patrimoine des Cantons-de-l’Est