Série ‘French en Amérique’ / L’histoire des familles de Hearst

French en Amérique

Vous pouvez visionner sur le site de TFO l’excellente série ‘French en Amérique’ (2017). Une très belle exploration de la francophonie nord-américaine d’hier et d’aujourd’hui.

Première partie:  « Vincent Leclerc découvre l´importance des médias dans la communauté de Penetanguishene, avant de partir sur les traces Jack Kerouac, le célèbre auteur américain né de parents francophones. La place des francophiles et des immigrants dans le rayonnement de la langue française prend tout son sens à Winnipeg, puis Vincent découvre pourquoi on chante encore des chansons à répondre en français dans le Mid-ouest américain. »

https://www.tfo.org/fr/univers/french-en-amerique/101048428/1ere-partie

Seconde partie: « On se rend en Alabama, sur l´un des plus importants sites archéologiques reliés à l´histoire française aux États-Unis, en plus de visiter une école homogène francophone à Vancouver. Vincent Leclerc poursuit son périple au Yukon où la transmission de la langue est une affaire de femmes, ainsi qu´à Hearst, en Ontario, où l’entrepreneuriat met un frein à l’assimilation,. ».

https://www.tfo.org/fr/univers/french-en-amerique/101048429/2eme-partie

Les grandes familles de la région de Hearst
CINN FM 91,1 de Hearst a invité il y a quelques semaines Gérard Payeur pour présenter l’histoire de six familles de la région. Vous pouvez maintenant ré-écouter ces émissions sur le site web de CINN FM.

La famille Aubin

La famille Brochu

La famille Lehoux

La famille Morin

La famille Payeur

La famille Veilleux

Suggestions de lecture #vendredhist

Chaque vendredi, je partage sur Twitter (https://twitter.com/vickylapointe) mes lectures du moment ayant un lien avec l’histoire du Québec et des francophones d’Amérique du Nord. Ces publications sont identifiées par les mots-clics #vendredilecture et #vendredhist. Voici la liste des livres lus ou en cours de lecture depuis le 21 octobre 2016.

Bonne lecture (et bon salon du livre de Montréal pour les chanceux qui y vont) !

21 octobre 2016

Brève histoire des institutrices au Québec de la Nouvelle-France à nos jours par André Dufour et Micheline Dumont (Boréal)

cvtppwaweaewumt

28 octobre 2016

Tom Nulty Le drame de Rawdon par Simon Riopel (Editions Québécor)

cv2ydwbwcaebvp4

Cv2yMcnXYAAGoni.jpg

4 novembre 2016

La vie est d’hommage – Jack Kerouac (Boréal) Toujours en cours de lecture…

cwbo727w8aaz_u6

11 novembre 2016

La Francophonie nord-américaine sous la direction d’Yves Frenette, Etienne Rivard et Marc Saint-Hilaire (Presses de l’Université Laval) Un de mes livres préférés cette année…

req

Et pour terminer, mes lectures du 18 novembre 2016.

Ethnologue de terrain de Pascal Huot (Editions Charlevoix)

cxktymxveaar_qe

 

Les Canadiens français de Lowell, Massachusetts

Au 19e et au 20e siècle, environ 900 000 Canadiens français émigrent aux États-Unis, en quête de travail. Ils s’établissent au Massachusetts, au Maine, au Vermont, au Rhode Island, New Hampshire et au Connecticut pour la plupart. (voir tableau 2). Plusieurs élisent domicile à Lowell, au Massachusetts et travaillent dans les usines de textiles. Vers 1900, il y a plus de 24 800 Canadiens français à Lowell. (Réf.) Ils y sont tellement nombreux que l’on considère Lowell comme un  »petit Canada ».


Louis Cyr, renommé pour sa force herculéenne, y a vécu une partie de sa jeunesse et Jack Kerouac, dont les parents sont d’origine canadienne française, y est né. Dans une entrevue accordée en 1967 à la télévision de Radio-Canada, il parle (en français) de son enfance à Lowell. Cliquez ici pour écouter l’entrevue.

Photographies

Voici quelques photographies de Canadien français ayant vécu à Lowell. Ces photos ont été prises en octobre 1911 et sont attribuées à Lewis Wickes Hines. Elles proviennent des collections de la National Child Labor Commitee Collection disponible sur le site de la Library of Congress. Les légendes des photographies sont celles qui sont indiquées sur le site de la collection de la NCLC.

02379v

Référence Joseph Boucher, 472 Moody, smallest boy in picture, appears 12 years old. Works in the mill-room. His father is boss of another room. Frank Matley next in right end of picture lives at 25 Rod St., been in mill-room No. 12 for 1 1/2 years. Location: Lowell, Massachusetts. Octobre 1911.
02378r

Alexander Durand, 35 Tucker Street, next boy in middle of picture appears 12 years old. Is in mill room No. 2. Joseph Courtois, 33 Tucker St., at the right Alex. appears about 13 years old. Works in the spinning room. Majorie Bonclair, at left of Alex. see 2592. Location: Lowell, Massachusetts. Octobre 1911.

02376r

Alber Therien at right end of picture, 30 Salem Street, appears 13 years old, has been 4 weeks in spinning room No. 9, on the fourth floor of the Lawrence mills. Joseph Guerard, left hand end of picture, 21 Perkins Street, appears 12 years old, has worked 12 months. Neither speaks nor understands English. Location: Lowell, Massachusetts. Octobre 1911

Ressources internet supplémentaires sur l’histoire des Canadiens français à Lowell

Les Canadiens-français de Lowell, Mass. [microforme] : recensement, valeur commerciale, valeur immobilière, condition religieuse, civile et politique, noms et adresses, suivis de la constitution et des règlements de l’Union Franco-Américaine, Lowell, Mass. (1896)

http://www.archive.org/details/cihm_00987

Mill Life in Lowell 1820-1880
Introduction

http://library.uml.edu/clh/mo.htm

Center for Lowell History – University of Massachusetts

http://library.uml.edu/clh/index.Html

Je vous recommande particulièrement la section Oral History. On y retrouve des transcriptions d’entrevues de résidants de Lowell qui ont travaillé dans les usines de la ville, dont celle de monsieur Roland Larochelle, d’origine canadienne-française.

Billets reliés:

Les archives franco-américaines

Souvent, lorsque je regarde un bulletin de nouvelles locales à la télé américaine, les intervenants porte des noms à consonance française. Par exemple, la semaine dernière, il y avait une entrevue avec une dame Laframboise habitant au Vermont.

Une partie de la population de la Nouvelle-Angleterre est franco-américaine, c’est-à-dire dont les  »ancêtres sont originaires de France ou du Canada français ».

Un des Franco-Américains les plus célèbres est Jack Kerouac (ses parents sont originaires du Bas-Saint-Laurent), que l’on voit ici lors d’une entrevue diffusée le 7 mars 1967 sur les ondes de Radio-Canada.

Selon Wikipédia, plus de 11,8 millions d’Américains auraient des origines françaises.

archives_franco_usa

Pour en savoir plus sur les Franco-Américains, je vous suggère le site Les archives franco-américaines qui a été crée par le centre Franco-Américain de l’Université du Maine.

Le site est en construction, mais on y trouve déjà des vidéos (entrevues avec des Franco-Américains, émissions de télé). La section Liens nous présente des sites webs sur les Acadiens et les Franco-américains.

D’autres suggestions de sites internet sur l’histoire des Franco-Américains seront publiées dans les semaines à venir.