Quel célèbre aviateur était à Québec le 24 avril 1928?

Où l’histoire commence en Allemagne, se poursuit à Dublin, pour continuer à Blanc-Sablon, puis dans Charlevoix et finir à Québec

L’histoire commence alors que l’équipage du Bremen (l’Irlandais James C. Fitzmaurice et les Allemands Hermann Köhl et Günther Von Hünefeld) tenta de traverser pour la première fois l’Atlantique, de l’est en allant vers l’ouest.

Le 12 avril 1928, le Bremen quitta Dublin, espérant rallier New York environ 36 heures plus tard.

Or, il y eut des pépins. A 600 km des côtes de Terre-Neuve, il y eu une tempête. Puis l’avion subit des défaillances techniques: l’éclairage des instruments lâcha. On était sur le point de manquer de benzol. Dans ces conditions, le Bremen fut contraint de se poser sur l’île Greenly, près de Blanc-Sablon, Québec. Durant l’atterrissage, l’avion subit des dommages.


Lt. Floyd Bennett (non-daté) Source: Library of Congress

L’équipage du Bremen fut secouru par la famille du gardien du phare de Blanc-Sablon, les Le Templier.

Le 20 avril 1928, les pilotes Floyd Bennett (un des premiers à survoler le Pôle Nord) et Bernt Balchen quittèrent Détroit pour amener des pièces de rechange à Saint-Aimé-des-Lacs, Charlevoix, où l’équipage du Bremen avait été évacué.

On peut  voir ici Bennett et Balchen à leur arrivée dans Charlevoix (vidéo 1m20s)

Peu après son arrivée, Bennett fut victime d’une faiblesse. On diagnostiqua une pneumonie. Il fut transféré à l’hôpital Jefferey Hale de Québec où son état se détériora rapidement. Un médicament pouvait peut-être, selon les médecins, le sauver, mais il était produit à New York, par l’Institut Rockfeller. A qui demanda-t-on d’aller porter d’urgence ce médicament à Québec? Charles Lindbergh!

Charles Lindbergh à Québec

Charles Lindbergh, âgé de 26 ans, était alors une célébrité. Il s’était signalé en 1927 en devenant le premier homme à traverser l’Atlantique d’est en ouest, en solitaire, sans escale. Un voyage de 33 heures et 30 minutes.

Charles Lindbergh, Lambert Field, St. Louis, Missouri, photo prise entre 1923 et 1928. Source. Library of Congress

Lindbergh posa son avion sur les plaines d’Abraham le 24 avril 1928. Une foule considérable était là pour l’accueillir.

Après avoir amené le médicament à l’hôpital et visité son ami, Lindbergh prit un repas en compagnie du premier ministre du Québec, Louis-Alexandre Taschereau. Il passa ensuite la nuit au Château Frontenac et repartit le lendemain. A son arrivée, il apprit le décès de Floyd Bennett…

**

Ecoutez le reel Lindbergh, interprété par F. Malouin vers 1929.

**

Bibliographie

Municipalité Saint-Aimé-des-Lacs. [En ligne] Commémoration à Saint-Aimé-des-Lac de la traversée de l’Atlantique Nord par le Bremen. [Page consultée le 22 octobre 2011] Adresse URL: http://www.saintaimedeslacs.ca/bremenmod.pdf

Jean Cournoyer [En ligne] Saint-Aimé-des-Lacs (municipalité) [Page consultée le 22 octobre 2011] Adresse URL: http://memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=Saint-Aim%C3%A9-des-Lacs_(municipalit%C3%A9)

La Patrie, 24 avril , 25 avril 1928

Wikipédia. [En ligne] Floyd Bennet [Page consultée le 26 octobre 2011] Adresse URL: http://en.wikipedia.org/wiki/Floyd_Bennett

Bilan du siècle [En ligne] Arrivée de l’aviateur américain Charles Lindbergh à Québec [Page consultée le 18 octobre 2011] http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements/23561.html

Billets reliés

13. Jeffery Hale (1803-1864) et l’hôpital qui porte son nom à Québec

Le 1er août 1930, on a pu voir ceci dans le ciel [objet volant identifié]

Sarah Bernhardt suscite la colère du clergé [Québec, 4 et 5 décembre 1905]

Un visiteur prestigieux à Montréal et à Québec (mai 1842)

Visite fatale à Montréal pour l’illusionniste Harry Houdini [22 octobre 1926]

13. Jeffery Hale (1803-1864) et l’hôpital qui porte son nom à Québec

Au Québec et ailleurs, on nomme des routes, des rues, des bâtiments et des parcs en l’honneur de personnes qui ont marqué notre histoire. Cette série de billets a pour but de vous faire découvrir ces gens.

Biographie

Jeffery Hale est né à Québec le 19 avril 1803. Il est le fils de John Hale, un militaire et homme politique.

Photographie | Jeffery Hale, Montréal, QC, 1866 | I-20897.1

Jeffery Hale, Montréal, QC, 1866 William Notman (1826-1891) 1866 (mais basé sur une oeuvre probablement créée au début des années 1860)

Éduqué en Angleterre, il joint la marine en 1817. Il la quitte après une carrière de 10 ans et revient au Bas-Canada pour assister son père qui est receveur général du Bas-Canada.

Profitant d’une situation financière aisée, Jeffery Hale a consacré son temps à la philanthropie. Il s’implique à Québec dans la British and Foreign Bible Society, la London Religious Tract Society, la Québec Mission Society et l’asile des dames protestantes. Il fonde la première école du dimanche de langue anglaise à Québec, la Free Chapel Sunday School (1833). Il participe à la fondation de la Banque de Prévoyance et d’Épargnes de Québec (Quebec Provident and Savings Bank) en 1847. Il s’implique dans la Société de l’école britannique et canadienne du district de Québec

Il est décédé à Tunbridge Wells, Kent, Angleterre, le 13 novembre 1864. Il ne s’est jamais marié et n’a pas eu d’enfant.

Son décès est mentionné dans un article du Morning Chronicle du 8 décembre 1864, p.2.

L’hôpital Jeffery Hale

A son décès, Jeffery Hale lègue 36 000$ qui serviront à la fondation d’un hôpital protestant. L’hôpital Jeffery-Hale est d’abord situé au coin de la rue des Glacis et de la rue Saint-Olivier (on le voit ici). Il est ouvert au public dès 1867.

Trois règles gouvernent l’hôpital:

aucun patient contagieux, aucun patient incurable et aucun patient catholique. (Réf. Blair, p.33)

Mais toutes ces règles seront transgressées. (Réf. Blair, p.33-34)

Le Jeffery-Hale déménage en 1901 sur le Boulevard René-Lévesque Est. C’est là qu’est fondée  la première école pour infirmières de Québec.  L’hôpital est agrandit plusieurs fois au cours des 40 années qui suivent. Un article du Daily Telegraph du 29 octobre 1913 intitulé Telegraph Man visits Jeffery Hale Hospital décrit les lieux. On y retrouve des informations intéressantes comme la nationalité des patients et on y trouve une liste des membres du personnel.

En 1956, l’actuel hôpital Jeffery Hale est inauguré sur le chemin Sainte-Foy.

Quartier Saint-Jean-Baptiste - Boulevard Saint-Cyrille Est - Hôpital Jeffrey Hale / Fred C. Würtele . - août 1904 Source: BANQ La tour Martello que l'on voit à droite n'existe plus.

Quartier Saint-Jean-Baptiste – Boulevard Saint-Cyrille Est – Hôpital Jeffrey Hale / Fred C. Würtele . – août 1904 Source: BANQ La tour Martello que l’on voit à droite n’existe plus.

Le deuxième hôpital a été classé monument historique en 1977.

Cinq organismes anglophones de Québec portent le nom de Jeffery Hale.

Bibliographie

Suzanne Bernier, article  »Deuxième hôpital Jeffery Hale» dans. Mario Béland, dir. La Peinture au Québec 1820-1850. Québec, Musée du Québec – Les Publications du Québec, 1991, 608 pages.

Louisa Blair. Les Anglos: la face cachée de Québec. Commission de la capitale nationale et Éditions Sylvain Harvey, 2005, 2 tomes.

Commission de toponymie, gouvernement du Québec. [en ligne] Ancien hôpital Jeffery-Hale [Page consultée le 14 juin 2010] Adresse URL

Lieux patrimoniaux du Canada [en ligne] Ancien hôpital Jeffery-Hale [Page consultée le 14 juin 2010] Adresse URL

Robert Garon. Dictionnaire biographique du Canada [en ligne] Hale, Jeffery [Page consultée le 14 juin 2010] Adresse URL

Billets reliés

12. François-Xavier Garneau, historien (1809-1866)

Photographies de Québec (1886-1910) par Frederick C. Würtele

La grippe espagnole de 1918-1919 à Montréal

Grosse-île, station de quarantaine 1832-1937

L’épidémie de variole de 1885 à Montréal

Maison du Docteur-Joseph-Frenette à Causapscal