La grande tueuse – la grippe espagnole de 1918-1919 au Québec

20 à 40 millions. C’est le nombre de morts qu’a causé la grippe espagnole de 1918-1919, ce qui lui a valu le surnom de  »grande tueuse ». En comparaison, la Première Guerre mondiale a fait plus de 10 millions de victimes. On évalue à 14 000 le nombre de décès au Québec. Peu de familles ont été épargnées à l’époque.

a025025

Hommes portants des masques durant l'épidémie d'influenza, 1918.

Pour en savoir plus sur cette page dramatique de notre histoire, je vous recommande le vidéo La grande tueuse, que l’on peut voir en cliquant ici. Ce clip, d’une durée de 19 minutes, a été diffusé le 29 juin 2002 dans le cadre de l’émission Histoires oubliées. On y entend plusieurs aînés de Saint-Fabien (Bas-Saint-Laurent) raconter comment on a vécu à la campagne cette pandémie. On y entend des histoires saisissantes, comme celle des neuf bûcherons du même camp de la Matapédia qui sont tous décédés suite à cette grippe. Deux petites semaines ont suffit pour décimer le camp.

 

Visiblement, les médecins étaient dépassés par l’ampleur de la maladie. Comment soignait-on la grippe espagnole? Avec un bon verre de gin! Inutile de dire que plusieurs ont dû abuser de ce remède… Il y avait bien sûr d’autres  »remèdes », dont l’utilisation de formaline, mais leur efficacité était douteuse…

 

L’épidémiologiste (aujourd’hui secrétaire du Collège des médecins) Yves Robert a aussi été interviewé dans le cadre de cette émission.

 

Le clip est accompagné d’une section Contexte et le Saviez-vous? forts pertinentes.

 

Adresse: http://archives.radio-canada.ca/sante/maladies/clips/12640/

 

Vous pouvez suivre les archives de Radio-Canada sur Twitter à cette adresse : http://twitter.com/RC_Archives

 

Billets reliés:

 

 

Reflets d’une région: Rimouski-Neigette

Le livre Reflets d’une région Rimouski-Neigette nous fait découvrir les plus beaux trésors architecturaux du patrimoine de la MRC de Rimouski-Neigette. Au fil des pages, on découvre des églises, presbytères et maisons construite aux 18, 19e et 20e siècles, de Rimouski, La-Trinité-des-Monts, Saint-Fabien en passant par Saint-Anaclet de Lessard, Le Bic et Saint-Fabien-sur-Mer.

rimouski

Ce livre contient peu de photo. On a mis à contribution le dessin par ordinateur, ce qui permet de bien mettre en évidence l’architecture de chaque maison. La couverture du livre illustre bien le résultat final.

Chaque bâtiment retenu a fait l’objet d’une fiche. On y décrit les éléments architecturaux importants, l’histoire de ses propriétaires ainsi que modifications apportées à son architecture au fil du temps.

On a également demandé à des personnalités de la région de produire un texte sur un mois de l’année qui les inspire.

En somme, un très beau livre qui nous fait découvrir de très belles maisons comme la Maison Ouellet et la Maison Lamontagne à Rimouski ainsi que la Maison Thibault au Bic.

Pour en savoir plus sur l’architecture domestique au Québec, je vous suggère le site internet de la Maison Lamontagne: http://www.maisonlamontagne.com/animation.htm

Pour feuilleter le livre en ligne, c’est par ici.

Reflets d’une région Rimouski-Neigette. Sous la direction de Danielle Dufresne, Septentrion, 2007, 172 pages.

Billets reliés: