Bonifier les sites webs des organismes à vocation historique

Les organismes qui nous font découvrir l’histoire du Québec, que ce soit les sociétés d’histoire, les musées ou les sites d’interprétation, sont présents, pour la plupart, pour le web. Certains sites se distinguent, car il y a un équilibre entre l’aspect marketing et l’aspect éducatif.

etiquette_laptop_01
Le billet d’aujourd’hui va porter sur la question suivante : Comment bonifier le contenu du site internet pour attirer des visiteurs tout en diffusant l’histoire? En proposant un contenu pertinent et intéressant au visiteur virtuel, celui-ci va être tenté de se déplacer en personne. Il faut lui montrer qu’il va apprendre tout en passant un bon moment.

Quelques idées

– Créez un album photos pour montrer un aperçu des collections, des lieux à visiter, des bureaux de l’organisme, des événements passés etc. Ajoutez des photos anciennes liées à votre thématique. La possibilité de zoomer est un plus. Flickr, Facebook ainsi que d’autres services peuvent héberger en ligne ces photos si vous n’avez pas assez d’espace… Mettez des photos de bonne qualité.

-Intégrez des textes à caractère historique. On peut rédiger des chroniques historiques, insérer un bulletin d’information, etc. (ex. Société histoire de Magog)

-Ajoutez une liste des publications de votre organisme avec le prix et la procédure d’acquisition.

-Créez un blogue. Ce dernier permet de diffuser les activités à venir et passés de l’organisme, d’explorer des thématiques reliées à l’histoire, de discuter de l’actualité et faire des liens avec votre organisme, etc. Les gens doivent pouvoir commenter, poser des questions et faire des suggestions.

-Ajoutez des vidéos. Vidéos de présentation du site, du personnel, des collections, etc. Ces clips peuvent être hébergés gratuitement sur Youtube et Dailymotion

-Ajoutez une section Hyperliens pour y mettre les sites internet des associations et attraits touristiques, de la municipalité, des autres sites internet pertinents à votre domaine. Faites la promotion de votre région et de votre thématique!

Voici d’autres idées, mais qui requièrent des compétences assez avancées en informatique: des expositions virtuelles, des panoramas 360 degrés (ex. phare de Métis), des jeux, des cyberenquêtes, des rallyes et des quizs.

Et pour faire connaître votre site…

-Ajoutez des boutons pour que chaque page puisse facilement être envoyée par courriel, partagée sur Twitter, Delicious et autres médias sociaux. (voir le site du Manoir Mauvide-Genest, en bas de chaque page)

-Assurez une présence sur le web à l’aide des médias sociaux. Twitter, Facebook et autres vous permettent de rejoindre les gens de votre région et de l’extérieur. Vous pouvez utiliser ces canaux pour faire part de vos besoins en main-d’œuvre et en matériel, recruter du personnel, annoncer vos activités, diffuser des capsules historiques, faire de la veille informationnelle, créer des liens avec d’autres organismes, etc. Les possibilités sont grandes. Ajoutez les icônes correspondantes aux services retenus dès la page d’accueil de votre site web.

Prévoyez un fil rss. Beaucoup de gens utilisent des services comme Google Reader pour être au courant des nouveautés de leurs sites web préférés. C’est une façon de fidéliser les visiteurs.

Conclusion

En somme, évitez les pages web qui ne changent pas d’un iota pendant des années. Bonifiez votre site en ajoutant du contenu éducatif. Variez les types de présentations (textes, vidéo, photographies, etc). En captant l’attention ces visiteurs, ceux-ci resteront plus longtemps sur votre site internet et cela peut les amener à visiter votre organisme?

Source de l’image: Commission scolaire de Laval

Billets reliés:

Compte-rendu de livre:  »Scénarisation et multimédia’

 Récemment, j’ai lu  »Scénarisation et multimédia, processus de scénarisation interactive » par Josée Fournier, publié aux éditions des Presses de l’Université Laval en 2003 (246 pages). Josée Fournier est une spécialiste de la scénarisation multimédia, qu’elle enseigne d’ailleurs. Ce livre décrit ce que l’on entend pas multimédia et présente les diverses étapes de conception d’un projet multimédia.

 

Lorsqu’on conçoit un produit multimédia, que ce soit un cd-rom ou un site internet, il est important de ne pas négliger la préparation du projet. Mettre pas écrit ses idées permet de bien utiliser les ressources humaines et matérielles liées au projet. Ce livre renferme de nombreux exemples de plan de communication, des storyboards et un contrat-type pour la conception d’un produit multimédia. Ce guide est écrit dans un langage accessible au grand public et il est très agréable à lire. Chaque chapitre est clos par des pistes de réflexion. On y retrouve des conseils pertinents pour bien gérer un projet multimédia.